Retour aux actualités

Renforcer les capacités des associations villageoises du Parc National de Mohéli aux Comores

31 octobre 2018

Depuis 2015, Noé intervient aux Comores (Océan Indien), aux côtés du bureau d’études BRL ingénierie, dans le projet d’appui au développement du Parc National de Mohéli financé par l’Agence Française de Développement.

Créé en avril 2001, le Parc National de Mohéli, aux Comores, abrite un patrimoine naturel terrestre et marin exceptionnel avec plusieurs espèces d'un grand intérêt biologique et fortement menacées ou classées comme très sensibles sur les conventions internationales.

La qualité paysagère de l'île de Mohéli est impressionnante par la densité et l'état encore naturel des forêts humides qui recouvrent sa crête transversale volcanique qui culmine à 860 mètres d'altitude. Les dernières forêts sèches relictuelles sont présentes à plus faible altitude dans le secteur est de l'île et sur les îlots. Le sable blanc des plages sauvages, produit par les massifs coralliens contraste avec les roches noires de l'ancien volcan.

Sur le plan social, l’une des particularités du parc, est l'adhésion et la forte implication des communautés villageoises.

C’est pour renforcer les capacités de ces communautés villageoises organisées en associations, qu’une équipe de Noé en collaboration avec l’ONG Resilience Now, s’est rendue à Mohéli du 18 au 22 octobre afin de former une quinzaine de participants (des représentants des associations villageoises ainsi que le personnel du Parc National de Mohéli) au montage de projets et à la recherche de financements.

La formation, basée sur les principes de la pédagogie active, s’est déroulée dans une ambiance très dynamique avec une forte participation très qualitative de tous les bénéficiaires. Elle a permis d’aborder toutes les étapes du montage de projets, du diagnostic des besoins à la recherche de financements en passant par les méthodes pour établir un bon diagnostic ou encore impliquer les bénéficiaires dans la conception d’un projet.

« Je suis très satisfaite de la qualité de la formation dispensée par mes 2 formatrices, je ne pensais pas qu’il serait possible de tout faire en 5 jours. Or toutes les étapes ont été clairement expliquées et bien comprises. Elles ont réussi à faire participer tous les participants grâce à leur méthodologie. Je les félicite et les encourage. »

« Je suis satisfait, pour la première fois on a rencontré des formateurs dynamiques, disponibles, cohérents, méthodique, objectifs et précis. »

La formation a permis de mettre en avant des enjeux précis sur le périmètre du parc : la gestion des déchets, la déforestation, le besoin de développer l’éco-tourisme comme une alternative économique aux activités qui impactent négativement l’environnement.

Le constat des formatrices est le suivant : les associations de Mohéli sont volontaires et dynamiques. Il existe un fort potentiel pour développer des projets porteurs. L’enjeu reste maintenant pour ces petites structures de réussir à avoir accès à des financements pour leurs projets !