Stop aux pesticides de synthèse
sur tous les lieux de vie
© Philippe Giraud / Biosphoto

Noé engagé pour l'interdiction des pesticides

Depuis près de 10 ans, Noé est engagé contre l'utilisation des pesticides de synthèse grâce notamment à son programme Jardins de Noé
Fort de cet engagement dont l'objectif est de restaurer la trame verte et la biodiversité ordinaire, Noé a lancé en 2019 des actions de plaidoyer auprès des élus, en étroite collaboration avec le sénateur du Morbihan Joël Labbé, afin d'étendre la loi du même nom à tous les espaces de vie.

mars 2019 publication du manifeste "Zéro pesticide sur toutes les zones non-agricoles !"

L’usage des pesticides de synthèse nuit fortement à la biodiversité et à la santé humaine. Pour cette raison, la loi Labbé a interdit leur utilisation aux collectivités depuis 2017, et aux particuliers depuis le 1er janvier 2019. 

Pourtant, 69 herbicides et insecticides de synthèse sont encore autorisés en France sur environ 20 millions d’hectares de zones non-agricoles, dont la plupart accueillent du public (forêts, terrains de sport, parcs et jardin, etc.) Pour la biodiversité et la santé humaine, nous demandons l’arrêt de l’usage des pesticides de synthèse sur toutes les zones non-agricoles.


mars 2019 Lancement de la pétition "Stop aux pesticides dans les zones non agricoles"


Suite à la publication du manifeste, Noé lance une pétition sur le même sujet et co-porté par huit autres associations : Bio Consom'acteurs, Canopée, La Fondation Nicolas Hulot pour la Nature et l'Homme, Générations Futures, La Ligue pour la Protection des Oiseaux, Nature & Progrès, Terre & Humanisme et Terre de Liens.
La pétition rassemble près de 37000 signatures en quelques semaines et est au ministre de la Transition écologique et solidaire, M. François de Rugy.


octobre 2019 Organisation d'un colloque "Loi Labbé : bilan et perspectives" au Palais du Luxembourg

Pour renforcer ses actions de plaidoyer en faveur du zéro pesticide auprès des élus, Noé a organisé un colloque organisé en octobre 2019 au Palais du Luxembourg, en collaboration avec le sénateur Joël Labbé, afin de questionner un projet d'extension de la loi Labbé.
De nombreux acteurs issus d’entreprises privées (RTE, SNCF, Botanic), de collectivités publiques (les villes de Sceaux, Rennes, Versailles) ou d’organismes au service de la biodiversité (Agence Régionale de la Biodiversité d’Ile-de-France, Office National de Forêts) ont à cette occasion dressé un bilan de la loi Labbé et envisagé son extension aux zones dites non-agricoles (terrains de sport, sites d’entreprises, forêts, cimetières, etc).



OCTOBRE 2020 Parution d'une publication en collaboration avec la CDC biodiversité

Fort du succès du précédent colloque et des messages communs qui ont été portés en faveur de l’extension de la Loi Labbé sur tous les lieux de vie, Noé a eu la volonté de capitaliser ces retours d’expérience par la rédaction d’une publication avec la Mission Économie de la Biodiversité de la CDC Biodiversité.

A travers différents témoignages d’acteurs ayant vécu la transition vers le zéro phyto, l’objectif de cette publication est de donner aux différents acteurs, publics ou privés, les outils pour mettre en place les alternatives techniques, ainsi que les arguments écologiques, économiques, sanitaires et sociaux pour engager une démarche zéro phyto ambitieuse ou poursuivre les actions mises en œuvre dans une logique d’amélioration continue.


NOVEMBRE 2020 Les membres de l’UICN appellent à généraliser les alternatives écologiques aux pesticides de synthèse

En novembre 2020, les membres de l’UICN ont adopté 109 recommandations pour répondre aux enjeux de biodiversité et qui seront portées lors de la prochaine Convention sur la Diversité Biologique (COP15 Biodiversité) en 2021 à Kunming (Chine). 

Parmi les recommandations retenues, la demande de « généralisation des pratiques et techniques alternatives à l’utilisation des pesticides de synthèse », portée par l’association Noé avec le Sénateur écologiste Joël Labbé et la commission droit et politiques environnementales du Comité français de l’UICN.

JANVIER 2021 L'arrêté d'extension de la loi Labbé est publié 

Jeudi 21 janvier, un arrêté interministériel relatif au Zéro Phyto a été publié, étendant l’application de la loi Labbé à de nouveaux espaces. Parmi les zones concernées, les hôtels, campings, cimetières ; équipements sportifs ; parcs d'attractions ; zones commerciales ; établissements sociaux et médico- sociaux devront se passer des pesticides de synthèse d’ici le 1er janvier 2022.