des actions de conservation centrées autour des aires protégées
© Michel & Christine Denis-Huot / Biosphoto

Les ambitions de noé à l'International

Noé est pleinement engagé à accompagner l’ambition des Nations Unies d’atteindre 30% d’aires protégées d’ici 2030 sur la planète.
Pour ce faire, Noé met en œuvre différentes actions dans et autour d’aires protégées dans le but de conserver leur biodiversité, intrinsèquement liée aux équilibres écologiques, économiques et sociaux. 

Ainsi, Noé met en place une approche alliant protection et valorisation de la biodiversité, en favorisant l’innovation au service de la conservation, démontrant que développement économique et préservation de la biodiversité peuvent aller de pair.



Des actions structurées en 4 missions

1) Assurer la gestion des aires protégées à la demande des gouvernements, principalement focalisée sur les parcs nationaux et réserves naturelles (mission Parcs de Noé)

2) Établir et appuyer la gestion d’autres aires protégées, notamment sous gestion communautaire (mission Espaces protégés)

3) Soutenir les communautés vivant dans et autour des aires protégées par le développement de filières pro-biodiversité à fort impact économique et l’émergence d’une société civile engagée (mission Filières pro-biodiversité)

4) Appuyer des interventions spécifiques aux espèces à forte importance écologique, comme les espèces endémiques menacées, les espèces phares emblématiques, les espèces apex ou les espèces migratrices (mission Espèces menacées)


Noé à l’international en quelques chiffres c’est :

  • 9 collaborateur/trices en France et 106 sur le terrain
  • Un déploiement dans 8 pays

Des programmes d’intervention couvrant un large spectre d’écosystèmes :

  • Zones humides (Balkans, Tchad, Congo)
  • Écosystèmes forestiers (Nouvelle Calédonie) et forêt équatoriale (Cameroun, Gabon et Congo)
  • Écosystèmes de savanes et steppes (Ghana, Tchad, Niger)
  • Écosystèmes désertiques (Niger)

Plus spécifiquement :

  • Au total plus de 80 000 km² d’aires protégées directement gérés par Noé dans 3 aires protégées de catégorie II ou III de l’IUCN 
  • Environ 1500 km² d’aires protégées de catégorie VI de l’IUCN, sous responsabilité des populations locales, accompagnés en Afrique de l’Ouest et centrale 
  • 20 espèces protégées bénéficiant de programmes de protection dédiés 
  • 10 filières pro-biodiversité développées générant des revenus supplémentaires pour la population locale vivant en périphérie et dans les aires protégées appuyées 
  • 5 accords de conservation signés avec le secteur privé pour financer des activités de conservation au sein des aires protégées de catégorie VI de l’IUCN 
  • 10 000 bénéficiaires directs soutenus (dont 50% de femmes et de jeunes)
  • 9 ONGs de protection de la biodiversité en Afrique sub-saharienne renforcées