Depuis 20 ans, noé agit pour sauvegarder la biodiversité
© Yann Avril / Biosphoto

L'histoire de Noé

les grandes dates qui ont marqué l’association Noé

Noé est une association de protection de la nature, d’intérêt général et à but non lucratif, créée en 2001 par Arnaud Greth, son Président - Fondateur. 
Elle déploie ainsi depuis plus de 20 ans, en France et à l’international, des actions de sauvegarde de la biodiversité.  
 
Pour cela, Noé met en oeuvre des programmes de conservation d’espèces menacées, de gestion d’espaces naturels protégés, de restauration de la biodiversité ordinaire et des milieux naturels, de reconnexion de l’Homme à la nature, et de soutien aux activités économiques et aux organisations de la société civile favorables à la biodiversité. 
  • 1998
    Arnaud Greth rencontre Olivier Chiabodo, homme de médias français connu pour l’animation de plusieurs programmes de télévision. 

    Ils créent ensemble Les carnets de Noé, une série documentaire pour la télévision. A bord d’un bateau explorateur, l’équipe part à la rencontre d’hommes et de femmes au plus près de la nature. Cinq émissions sont enregistrées (en Grèce, en Turquie, sur le Canal de Suez, etc.) avant que le projet ne prenne finalement fin.

    Bateau de l'émission Les carnets de Noé

  • 2000
    Les bases d’une fondation avaient été jetées grâce à l’émission Les carnets de Noé. Mais c’est finalement une association qui émerge. 

    Pour plus d’efficacité, elle est incubée durant quelques années par le WWF France avec l’appui de son Directeur général, Cédric du Monceau, et par la Fondation pour la Nature et l’Homme (FNH), avec le soutien de son Président, Nicolas Hulot. 

    Le WWF France et la FNH permettent à Noé de concrétiser et d’accélérer ses projets, en lui apportant une aide humaine, financière et méthodologique.
  • 2001
    Le 21 juin, l’association Noé Conservation est officiellement créée (publication au Journal Officiel). 
    L’objet de Noé est à cette époque de « contribuer à la sauvegarde des espèces menacées, de la faune et de la flore dans tous les pays du monde ; contribuer aux actions de conservation de la nature, de protection de l’environnement et de développement durable. »

  • 2001 - 2003
    Ce sont les réelles premières années de vie de l'association Noé. 

    L’association lance une grande campagne « L’arche de Noé » afin de trouver des fonds pour faire vivre ses projets et nourrir ses ambitions. Une centaine d’entreprises est sollicitée. 

    La société Autoroutes du sud de la France (actuellement Vinci) apporte les premiers fonds nécessaires au développement de Noé.
  • 2004
    Le premier salarié de Noé est recruté le 1er avril. 

    Il crée avec Arnaud Greth, le premier programme de Noé qui existe toujours aujourd’hui : l’Observatoire des papillons des jardins (désormais connu sous le nom de "Opération Papillons"). Ce programme de sciences participatives rencontre un vif succès.
    A partir de cette date, Noé grandit rapidement. L’association met sur pied deux expositions qui vont lui permettre d’accroître sa notoriété et son rayonnement.

  • 2008
    L’association compte désormais une équipe de huit salariés et dépasse le million d’euros de budget de fonctionnement. 
    Comme une suite logique à l'Opération Papillons, Noé crée le programme Jardins de Noé, encore actif de nos jours. 
    Ce programme fédère des jardiniers autour d’une charte de bonnes pratiques en faveur de la biodiversité.
  • 2009
    L’entreprise Bouygues Construction apporte un soutien financier considérable à Noé, ce qui permet d’imaginer et de lancer de nouveaux programmes en France autour de la biodiversité ordinaire : protection des insectes pollinisateurs, lutte contre la pollution lumineuse, aménagement du bâti et du territoire… 

    Noé se positionne peu à peu sur de nombreuses problématiques et développe ses solutions.
  • 2012
    L’association se structure et crée différents pôles pour pérenniser son développement : direction administrative et financière, communication, recherche de fonds et développement… 

    L’équipe salariée grandit.
  • 2013
    Noé poursuit son aventure en s’ouvrant à l’international. 

    Elle imagine notamment des projets de conservation de la nature au Niger et au Tchad où elle est encore présente actuellement.
  • 2015
    A l'occasion de la COP21 qui se tient à Paris en 2015, Noé lance la campagne "The voice of Nature" afin que la préservation de la biodiversité soit inscrite dans l'accord de Paris.

    Cette campagne donnait la parole à Koko, une femelle gorille qui était l'un des rares animaux à savoir communiquer par le langage des signes.

    Koko la gorille
    Koko la gorille

  • 2015
    L’association lance sa nouvelle identité visuelle, et notamment son nouveau logo. 

    De Noé Conservation, son nom est simplifié en Noé. 

    Son logo arbore un papillon, symbole de la biodiversité ordinaire. Sa signature devient « Biodiversité, nos vies sont liées ! » 
  • 2016
    Noé commence à imaginer les premiers concepts de ce qui deviendra deux ans plus tard Parcs de Noé. 
    Noé s’implique de plus en plus à l’international, en Afrique notamment, en prenant part à des projets de délégation de gestion d’aires protégées.
  • 2018
    Naissance du premier Parc de Noé au Niger avec la Réserve Naturelle Nationale de Termit et Tin-Toumma. 


    Noé signe un mandat de gestion de l’aire protégée pour 20 ans.
  • 2019
    Noé lance "Stop pesticides !" et organise des actions de mobilisation et de plaidoyer afin d'étendre la loi Labbé à tous les lieux de vie. 

    L'association rédige un manifeste, publie une pétition et anime un colloque au Sénat dans ce cadre afin d'interdire l'utilisation des pesticides de synthèse dans tous les lieux de vie.


  • 2019
    L’association Noé fusionne avec l’association Man and Nature dont les projets constituent aujourd’hui la mission Filières naturelles & Economie verte de Noé. 

    Les projets de cette mission, présents au Ghana et au Cameroun essentiellement, interviennent en périphérie des aires protégées et auprès des communautés autochtones. 


    Il s’agit de les accompagner, avec le concours d’ONGs locales, vers des activités qui permettent de préserver la biodiversité et de générer des revenus durables.

  • 2020
    Le Pôle International de Noé s’installe à Marseille. 

    Désormais, l’association compte 2 implantations en France métropolitaine avec le bureau parisien. 


    Noé compte 7 autres antennes dans le monde pour travailler au plus près du terrain : Niger, Ghana, Tchad, Cameroun, Monténégro, Albanie et Nouvelle-Calédonie.
  • 2021
    Noé lance sa grande campagne de mobilisation citoyenne "Urgence Biodiversitévisant à demander l’inscription de la biodiversité dans la Constitution française, en soutenant une proposition contraignante et engageante. 











    Aux côtés de plus de 25 personnalités parmi lesquels des parlementaires, juristes, journalistes et artistes, l’association signe un appel publié dans Libération, et lance une pétition en ligne

Nous avons besoin de votre soutien

Grâce à vos dons, Noé agit pour sauvegarder la biodiversité


En une année, 
950 hectares de prairies fleuries sont semés pour favoriser le retour des insectes pollinisateurs