Retour aux actualités

Observatoire de la biodiversité des forêts : la participation via l'application

20 juin 2018

Lancée à l’été 2016, l’application « Mission Forêt avec Noé » est un outil innovant développé par Noé dans le cadre de l’Observatoire de la Biodiversité des Forêts. Disponible sur Android et IOS, l’application permet de participer aux 56 missions de l’Observatoire. Différentes espèces de capricornes, reptiles et carabes en font notamment partie. Les missions sont classées par niveau (apprenti, débutant, confirmé et expert). L’utilisateur peut donc sélectionner la mission souhaitée en fonction de son niveau et de sa localisation puis enregistrer ses observations avec une ou plusieurs photographies. Toutes les données récoltées permettent d’enrichir les bases de données de l’Inventaire National du Patrimoine Naturel (INPN).

Près de deux ans après son lancement, Noé dresse le bilan de « Mission Forêt ».

Un bel engouement au lancement de l’application et lors de la première saison

L’application a été plutôt bien accueillie par le grand public au moment de sa mise en ligne. En effet, l’application a connu de beaux débuts avec 475 téléchargements (IOS et Android combinés) dès son mois de lancement en août 2016 et une belle performance en automne avec 518 téléchargements en octobre. Pendant l’hiver qui a suivi, le nombre de téléchargements par mois a été plutôt variable, ce qui est lié à la saison qui se prête un peu moins à l’observation et à des sorties en forêt, avant de connaître un pic au lancement de la saison des observations 2017 avec 1774 téléchargements en mars. Le cumul des téléchargements au fil des mois (voir graphique ci-dessous) représente bien cette évolution, avec une belle croissance jusqu’au printemps 2017, suivie par une évolution plus timide.

Le nombre d’observations transmises via l’application suit en partie le même rythme que les téléchargements, avec de beaux résultats au lancement de l’application en août et octobre 2016 avec respectivement 186 et 182 observations transmises. Le nombre d’observations est moins élevé en hiver, ce qui n’est pas étonnant car il y a moins de missions disponibles pendant ces mois (9 missions disponibles en décembre et janvier). Les saisons printemps/été sont les plus actives en termes d’observations : le record est détenu par le mois d’avril 2017 avec près de 250 observations transmises via l’application.

Des observations dans et à proximité des grandes agglomérations

La carte ci-dessus nous donne la répartition des observations transmises via l’application depuis son lancement. Si on regarde le top 5 des départements dans lesquels il y a eu le plus d’observations, on remarque qu’il s’agit des départements à proximité ou dans lesquels il y a une grande agglomération : Haut de Seine, Val d’Oise, Rhône, Loire Atlantique et Gironde. En revanche, si vous habitez dans l’Aisne, les Alpes de Hautes-Provence, les Hautes-Alpes, l’Ariège, l’Aveyron, la Creuse, le Gers, la Somme, la Haute-Vienne ou la Haute-Corse ou que vous avez prévu des randonnées en forêt dans l’un de ces départements, n’hésitez plus à vous lancer dans une mission d’observation. Vos observations pourraient-être les premières du département à être transmises via l’application !

Vous pouvez retrouver les missions disponibles en fonction de votre région ici : Les missions par région

Des missions en famille

Sur les 5500 utilisateurs qui ont téléchargé l’application, un peu plus de 1800 se sont inscrits pour transmettre leurs données, soit 33%. On retrouve une majorité de familles : plus de la moitié (55%) des utilisateurs partent en mission d’observation en famille. Mais les observations ne se font pas toujours en groupe, 34% préfèrent s’aventurer seuls à la recherche des espèces concernées.

A travers ces résultats, on décèle quelques hésitations de la part des utilisateurs de l’application avant de sauter le pas et réaliser une première mission. En effet, on remarque un écart entre le nombre de personnes qui ont téléchargé l’application et le nombre d’observateurs actifs, c’est-à-dire le nombre d’utilisateur ayant transmis au moins une observation.

Si vous êtes débutant, les missions d’apprentissage sont un bon moyen de tester l’application et ses connaissances avant de se lancer dans les missions plus complexes. De nombreux outils sont disponibles pour aider les participants dans leurs identifications.

Alors avec l’arrivée de l’été, n’hésitez plus et lancez-vous à la recherche de la salamandre tachetée, du tabac d’Espagne ou du petit gris grâce à l’application « Mission Forêt avec Noé » afin d’alimenter l’INPN pour permettre le recensement des espèces suivies à l’échelle nationale.