Retour aux actualités

Le deuxième plus grand parc naturel marin français est créé en Martinique !

24 mai 2017

Le Parc naturel marin de Martinique voit le jour après trois années de concertation ; il devient le 9ème en France et le 3ème en Outre-mer.

Avec une superficie de 47 340 km2 le Parc naturel marin de Martinique devient le second plus grand, derrière celui de Mayotte. Il s’étend de la côte martiniquaise jusqu’à la limite de la zone économique exclusive, ce qui lui permet d’intégrer l’ensemble des habitats marins, dont trois écosystèmes majeurs : mangroves, herbiers et communautés coralliennes.

Situé sur la zone où l’océan Atlantique et la mer des Caraïbes se rencontrent, le Parc marin de Martinique abrite une riche biodiversité : poissons côtiers et grands pélagiques, 5 espèces de tortues marines, 21 espèces de mammifères marins, 25 espèces d’oiseaux marins…

Le parc marin de Martinique a été créé dans un triple objectif de connaissance et de protection du milieu marin, ainsi que pour favoriser de développement durable d’activités. Le besoin de concilier ces deux éléments est particulièrement fort dans cet espace, où de nombreuses activités maritimes sont indispensables à l’économie martiniquaise. Ainsi, le Conseil de Gestion, organe de gouvernance du Parc, est composé de 53 membres représentant toutes les parties prenantes (professionnels de la mer, associations de protection de la nature, usagers de loisirs, experts…). Le statut de parc naturel marin n’induit pas de réglementation particulière, mais organise la bonne gouvernance de la zone.

Le parc naturel marin est un outil de gestion dédié à la mer créé par la loi du 14 avril 2006, comme l’une des 15 catégories d’aires marines protégées, adapté aux grandes étendues marines. Une des particularités concernant ce statut de protection, c’est qu’il concerne à la fois le littoral et le large et propose un cadre de gouvernance adapté.

Avec la création du Parc naturel marin de la Martinique la France est proche d’atteindre son objectif de création de 10 PNM à l’horizon 2020.

Alors que 97 % de l’espace maritime français se situe dans les territoires ultramarins et que l’outre-mer abrite 80 % de la biodiversité nationale, Noé salue l’initiative de création de ce parc naturel marin permettant de protéger et de valoriser la mer des Caraïbes.