Deux décennies au service de la protection de la biodiversité
© Michel & Christine Denis-Huot / Biosphoto

Noé célèbre ses 20 ans en 2021

Il y a 20 ans, Arnaud Greth fondait l'association Noé en créant son tout premier programme : Les Observatoires de la biodiversité des jardins. En 2021, c'est donc un anniversaire particulier que l'association Noé célèbre, heureuse de constater le chemin parcouru durant ces deux dernières décennies. Ses activités nationales se sont multipliées au service de la biodiversité ordinaire et ses programmes internationaux, particulièrement en Afrique, se sont considérablement déployés. 
01 janvier 2021
Dans une récente interview accordée au blog Saïga Voyage Nature, Arnaud Greth, président et fondateur de Noé affirmait : 

"On parle d’ailleurs toujours de sauver la planète, mais il s’agit là d’une vue de l’esprit puisque la planète n’a pas besoin d’être sauvée. L’humanité, par contre, oui ! (...) Il faut absolument restaurer la biodiversité (..) et redonner à la nature les clefs et les moyens de fonctionner, ce qu’elle fait très bien quand on la respecte. C’est à mon sens l’enjeu numéro un, tant au niveau français qu’à l’international".

Et c'est bien cette mission de restauration et de protection de la biodiversité en France et à l'international que poursuit l'association Noé aujourd'hui depuis 20 ans avec l'aide d'une équipe composée de plus de 75 collaborateurs et dans neuf implantations à travers le monde.

2021 marque un anniversaire particulier pour l'association Noé qui ne peut que se réjouir du dynamisme grâce auquel ses activités ont grandi et permis d'agir plus et mieux pour la biodiversité.



Des activités nationales affirmées

Celle qui a démarré il y a vingt ans par l'animation d'un programme de sciences participatives a largement étendu ses actions françaises aujourd'hui. 
En France, Noé travaille depuis longtemps sur la biodiversité des milieux naturels et sur la conservation des insectes pollinisateurs sauvages, dont les populations sont en chute libre. L’occasion de rappeler à quel point leur présence est essentielle à notre alimentation. Nos activités en ce domaine sont larges : du maintien des prairies fleuries aux habitats favorables à la biodiversité dite ordinaire, en passant par la mise au point de mélanges de graines adaptés. 

Sur le plan national, Noé travaille également beaucoup sur les questions de biodiversité agricole. L’agriculture, rappelons-le, couvre 50% du territoire français et le modèle agro-industriel dominant menace la biodviersité. Nous ne sauverons pas la biodiversité sans faire évoluer l’agriculture, c'est l'ambition du programme Fermes de Noé ! Nous travaillons ainsi avec de nombreux acteurs pour accompagner la transition vers l’agroécologie, et pour intégrer la biodiversité dans les pratiques agricoles. 

Egalement, les actions de Noé en termes de biodiversité urbaine sont ambitieuses. Pour la qualité de vie et le bien-être des urbains, il faut absolument ramener de la nature en ville. C'est le sens du programme Jardins de Noé qui a fêté son dixième anniversaire en 2020 et dont l'ambition majeure est de restaurer la Trame verte. Nos projets en matière de lutte contre la pollution lumineuse se développent aussi avec le programme Nuits de Noé qui accompagne les collectivités publiques vers la mise en oeuvre d'une Charte de l'Eclairage Durable.

Enfin, il est indispensable de mentionner les activités de notre mission biodiversité citoyenne, qui regroupe plusieurs programmes de sciences participatives, pour les amateurs et observateurs de nature (près de 12.000 participants à ce jour). L'Opération papillons témoigne de l'engouement des citoyens envers la préservation de la nature, et ce, depuis les débuts de l'association Noé.



Des activités internationales de plus en plus fortes

Depuis 2013, les activités de Noé se sont ouvertes sur l'international. Nos missions portent sur les espèces menacées et les espaces protégés, dans le cadre desquelles nous menons des actions de conservation au sein de "hotspot" de biodiversité et qui visent à sauver des espèces (animales ou végétales) ainsi que leurs habitats naturels. C'est ainsi que Noé est présent en Nouvelle-Calédonie pour animer des projets de conservation et de restauration de la forêt calédonienne et dans les Balkans, à travers des actions qui ciblent la protection du pélican frisé.

Egalement à l'international, nous comptons une mission Filières naturelles et économie verte qui oeuvre au développement de filières de produits naturels qui ont un impact faible ou positif sur l’environnement (miel, cacao, beurre de karité) en Afrique centrale et en Afrique de l'ouest notamment, en périphérie d'aires protégées et en impliquant les communautés locales. Si nous voulons contribuer à la sauvegarde de la nature, il nous faut prendre en compte les besoins des communautés locales, souvent pauvres, car la préservation de la biodiversité ne peut se faire sans le soutien des populations.

Enfin depuis 2018, Noé a mis en place une activité nouvelle importante pour le Pôle international à travers son programme Parcs de Noé. Il s'agit d'un programme de conservation et de gestion durable des aires protégées africaines. Noé assure sur le long-terme, la gestion d'aires protégées (au Niger et au Tchad actuellement) dans le cadre d'un mandat de gestion confié par le pays, et répondant aux enjeux de sauvegarde de la biodiversité, de développement local et de sécurité des populations riveraines. 

Des perspectives au service de la biodiversité

Depuis 20 ans, c'est ainsi un long chemin qui a été parcouru par les équipes de Noé qui animent les actions de l'association au quotidien !

Cependant, au vue de l'urgence à agir pour la biodiversité, il reste encore beaucoup à faire, avec l'implication de chacun et à tous les niveaux.

Nous invitons à découvrir toute notre histoire pour prolonger cette lecture, ou à vous inscrire à notre newsletter pour rester connecté à la biodiversité !
Dernières actualités