© Frans Lanting / Mint Images / Biosphoto

Economie au service de la biodiversité (Ghana, côte d'ivoire)

Type de mission

© Frans Lanting / Mint Images / Biosphoto
La finalité du projet est de proposer un modèle innovant de conservation de la biodiversité basé sur le développement de filières économiques, au bénéfice des populations locales qui vivent dans et autour de zones de haute biodiversité, au Ghana et en Côte d’Ivoire.  

Il s’agit de mettre l’économie au service de la protection de la biodiversité en encourageant des modes de développement durables, par la valorisation économique des ressources naturelles d’une part, et d’autre part en renforçant la gouvernance et la gestion communautaire de ces ressources. 

L'objectif est de construire un réel partenariat Public-Privé-Associatif-Communautaire pour appliquer et pérenniser le modèle. 

CONTEXTE ET AMBITIONS

Les écosystèmes sont soumis à une dégradation accélérée dans les pays tropicaux les moins avancés. 

En effet, la surexploitation des ressources naturelles - bois d'œuvre et de chauffe, production de charbon, braconnage, pêche, exploitation de produits forestiers non ligneux pour l’alimentation et la pharmacopée, agriculture - conjuguée à des administrations de protection de la nature souvent défaillantes, conduisent à un déclin de la biodiversité, au détriment des populations rurales les plus pauvres qui en vivent traditionnellement.  
 
Ce projet a pour objectif de développer des filières durables autour d’aires protégées, avec le concours de cinq ONG locales : A Rocha Ghana, Nature Conservation Research Centre (NCRC), Northcode, West African Primate Conservation Action (WAPCA) et le Centre Suisse de Recherches Scientifiques en Côte d’Ivoire (CSRS). 

Il vise spécifiquement à :

  • Contribuer au développement de cinq filières dites "pro-biodiversité" autour de trois aires protégées : beurre de karité et miel autour du Parc National de Molé, cacao autour de l’Aire de Conservation de Kakum, huile de coco, cacao et manioc autour de la forêt transfrontalière de Kwabre-Tanoé.  

  • Améliorer la conservation communautaire de la biodiversité et l'utilisation durable des ressources naturelles. Le projet soutient la mise en place et le renforcement de structures de gouvernance communautaire (Community Resource Management Area - CREMAs) afin d'assurer la gestion durable des ressources naturelles. 

  • Renforcer les acteurs de la société civile, générer des connaissances et partager les meilleures pratiques pour aider à relever les défis actuels et futurs de la conservation de la biodiversité et du développement économique. 

© Antoine Boureau / Biosphoto

ACTIVITés et impacts

  • Nos partenaires locaux Northcode et A Rocha Ghana ont pour vocation la protection du Parc National de Molé et du territoire qui l’entoure par le développement des filières durables du beurre de karité biologique et de miel, et le renforcement des structures de gouvernance communautaire pour conserver et restaurer la biodiversité.

  • Le Centre de Recherche sur la Conservation de la Nature (NCRC) intervient quant à lui en périphérie de l’Aire de Conservation de Kakum, et développe la filière cacao ‘Climate Smart’, afin d’assurer une production durable à long terme et de pérenniser le développement économique local. 

  • West African Primate Conservation Action (WAPCA) et le Centre Suisse de Recherches Scientifiques en Côte d'Ivoire (CSRS) œuvrent eux, à la protection de la forêt transfrontalières de Kwabre-Tanoé (13300 ha). Ensemble, ils contribuent au développement de filières durables (cacao et huile de coco certifié biologique au Ghana, et manioc et produits forestiers non ligneux en Côte d’Ivoire) et ont initié la création d’une réserve communautaire transfrontalière pour renforcer la conservation de la forêt et lutter contre le trafic illégal de bois et d’espèces sauvages.


Chiffres-clés du projet


  • 200 000 hectares de terres gérées de manière durable par les communautés locales

  • 5 filières vertes développées 

  • 5500 producteurs dotés de moyens de subsistance accrus (dont 50% de femmes)

  • 200 membres élus des communautés formés et soutenus

  • 100 patrouilleurs formés et opérationnels (1250 patrouilles réalisées en 2019)

  • 4 centres de production construits (un centre d’huile de coco bio et équitable, deux centres de miel et un centre de beurre de karité bio et équitable) 

Nos outils et ressources

Zoom sur un projet phare

La Réserve communautaire transfrontalière de Kwabré-Tanoé pour sauver de l'extinction 3 primates africains


Les forêts marécageuses du Kwabre au Ghana et de Tanoé en Côte d’Ivoire constituent un sanctuaire d’une grande richesse qui abrite 3 primates emblématiques menacés d’extinction. Entre la déforestation, les trafics de produits forestiers et le commerce de viande de brousse, leur survie ne tient plus qu’à un fil et à la volonté des humains !

partenaires

  • Agence française de développement
    L'Agence française de développement (AFD) est une institution financière publique qui met en œuvre la politique de développement de la France, agit pour combattre la pauvreté et favoriser le développement durable. Cet établissement public finance et accompagne des projets qui améliorent les conditions de vie des populations, soutiennent la croissance économique et protègent la planète.

    CRITICAL ECOSYSTEM PARTNERSHIP FOUND
    Critical Ecosystem Partnership Fund (fond de partenariat pour les écosystèmes critiques) est un programme mondial qui fournit une assistance financière et technique aux organisations non gouvernementales et partenaires privés qui luttent pour la protection des écosystèmes.

    https://www.cepf.net
    SOFI TUCKER FOUNDATION
    Créée en 2012, la Fondation Sofi Tucker a pour mission de soutenir la santé et le bien-être des femmes économiquement et socialement défavorisées et de leurs familles aux États-Unis et en Afrique. Depuis 2019, elle soutient le développement d'une entreprise communautaire d'huile de noix de coco vierge biologique et équitable dans la région ouest du Ghana, avec l'ONG WAPCA. Le projet appuie également les communautés dans la gestion de leurs ressources naturelles et renforce l'esprit d'entreprise des groupements de femmes productrices.

    CIEL D'Azur
    Ciel d’Azur est une entreprise engagée produisant des produits cosmétiques naturels. Cette entreprise est née en 1984 de la volonté d’offrir une alternative aux produits contenant trop d’ingrédients de synthèse envahissant notre vie avec les conséquences que l’on connait en termes de santé publique. L’entreprise soutient depuis 2020 la reforestation des zones dégradées dans et en périphérie de la forêt de Kwabre- Tanoé au Ghana et en Côte d’Ivoire.

  • NAhé cosmétiques
    L’entreprise NAHE Cosmétiques commercialise les produits Pachamamaï éthiques et respectueux de l’environnement.
    Depuis 2019, NAHE soutient le développement de la filière d’huile de noix de coco vierge, bio et équitable, dans la région ouest du Ghana, avec l’ONG WAPCA.

CONTACT

Contactez-nous pour :
Obtenir plus d'informations et soutenir nos projets (mécénat de compétences, achat de produits pro-biodiversité, partenariats, etc.)
MARIANA ODRU
Responsable Filières Afrique Centrale

CES PROGRAMMES PEUVENT VOUS INTÉRÉSSER

PRODUITS BIOLOGIQUES ET NATURELS (Cameroun)
Mettre en lien la conservation de la biodiversité et le développement économique des populations vivants autour de la Réserve de biosphère du Dja et du Parc national de la Bénoué au Cameroun est l’ambition de ce programme BIONAT. 
L'une des ambitions des Prairies de Noé est de restaurer des zones de refuge, de reproduction et d'alimentation en faveur des insectes pollinisateurs et de l'ensemble de la biodiversité prairiale. Ce programme répond aussi à fort besoin d'amélioration des connaissances sur les pollinisateurs sauvages.
Cacao sous ombrage (Gabon)
Afin de lutter contre la déforestation et la pauvreté, le projet vise à améliorer la productivité des exploitations de cacao villageoises, mais surtout à encourager la pratique de l’agroforesterie pour une production de qualité, durable et sans déforestation.
L’Opération papillons est un observatoire de sciences participatives lancé en 2006 et porté par Noé et le Muséum national d’Histoire naturelle. Il propose à tout un chacun, néophytes comme naturalistes confirmés, de recenser et compter les papillons de jour de son jardin, balcon ou parc public en vue d'améliorer la connaissance et la recherche scientifiques.
Dernières actualités