Retour aux actualités

Pollinisateurs sauvages : le saviez-vous ? #1

21 février 2020

Il existe plusieurs milliers d’espèces de pollinisateurs sauvages en France métropolitaine, l’abeille domestique (Apis mellifera) n’en étant qu’une seule parmi tant d’autres. Pourtant, ces insectes sont souvent méconnus ! Rien que pour les abeilles, il existe plus de 900 espèces en France métropolitaine. Ces espèces d’abeilles se différencient notamment selon leur taille avec des espèces faisant quelques millimètres (ex : Lasioglossum pauxillum et ses 5 à 6 mm), alors que d’autres mesurent plusieurs centimètres (ex : Xylocopa violacea, de 20 à 28 mm). Les différentes espèces d’abeilles se distinguent également par leur niveau de socialité, certaines vivant de manière complètement solitaire, d’autres en colonie, avec un gradient entre ces extrêmes. Certaines se comportent même comme des coucous (et sont d’ailleurs appelées abeilles-coucous ; ex : Melecta albifrons). Les différentes abeilles sauvages se distinguent également par de nombreux autres paramètres : leur régime alimentaire, leur zone de répartition géographique, leur date d’émergence, leur période d’activité…

Melecta albifrons, une abeille-coucou, en quête du nid d’une abeille du genre Anthophora afin de s’y introduire pour y pondre un œuf. Cet œuf, une fois éclos, donnera une larve qui tuera l’œuf ou la larve hôte avant de consommer les réserves stockées dans la cellule. Photo : © Nick Upton / Robert Harding Picture Library / Biosphoto.

Savoir identifier ces espèces est indispensable pour pouvoir suivre l’évolution de leur population, et donc pour pouvoir les protéger ! Aujourd’hui, de nombreuses études montrent un déclin des pollinisateurs sauvages dont font partie les abeilles sauvages, et il est urgent de former des personnes capables de les identifier. Pour mieux connaitre les abeilles sauvages d’Europe, leur biologie, leur écologie mais aussi pour apprendre à reconnaître 77 genres taxonomiques, un groupe de chercheurs belges vient de publier un ouvrage aux éditions NAP. Ce même groupe de chercheurs associé à d’autres, est à l’origine de la liste rouge UICN des abeilles sauvages en Belgique parue également en décembre 2019 et qui a montré qu’environ 33%des espèces d’abeilles sauvages belges sont menacées, 6,8% sont proches de l’être et 11,8% ont disparu régionalement. Une liste rouge UICN à l’échelle de l’Europe parue en 2017 montrait que 9,2% des espèces d’abeilles présentes en Europe sont menacées et 5,2% sont proches de l’être. En France, cette liste est encore en cours de création. Ces résultats dans un pays voisin ainsi qu’à l’échelle européenne montrent l’urgence d’enrayer le déclin des abeilles sauvages, ainsi que la nécessité de soutenir la création d’une telle liste en France.