Retour aux actualités

Nuit de la Chauve-Souris 2020 : pour mieux les observer, protégeons-les !

28 août 2020

Les 29 et 30 août, célébrez la 24ème édition de la Nuit de la Chauve-Souris.

Organisées tous les ans par la SFEPM, la Nuits de la Chauve-Souris est l’occasion idéale pour participer à une conférence ou une sortie et en découvrir plus sur ces animaux fascinants.

Toutes les infos sur https://www.nuitdelachauvesouris.com/

34 espèces de chauves-souris en France

 

Les chiroptères, ou chauves-souris, sont des mammifères volants qui sont présents sur tous les continents du monde.

En France, ce sont 34 espèces qui peuplent nos forêts, chassent le long de nos cours d’eau et gitent dans nos greniers.

Bien que leurs modes de vies diffèrent d’une espèce à l’autre, toutes les espèces françaises sont exclusivement insectivores. Elles jouent donc un rôle crucial par exemple dans la régulation des populations de moustiques. Ce sont également ce qu’on appelle des espèces bio-indicatrices, car leur présence dans un milieu peut en signifier la bonne qualité.

 

Mieux les observer pour mieux les protéger

 

Le suivi de ces espèces est assuré notamment grâce à un programme de sciences participatives, porté par le Muséum National d’Histoire Naturelle : vigie-chiro.

Avec le matériel adapté, il est possible de capter les ultrasons émis que les chauves-souris, émettent pour communiquer ou pour se repérer et ainsi de déterminer l’espèce et ses déplacements.

Ce suivi s’avère essentiel car depuis plusieurs années, il a permis de confirmer le déclin de certaines espèces et de mettre en évidence le manque de données disponibles pour d’autres.

L'impact des pollutions : des impacts peu évalués, malgré un déclin avéré

 

Les impacts des différentes pressions exercées sur ces mammifères sont peu référencés : fragmentation des habitats, déclin des populations d’insectes à cause des produits phytosanitaires, pollution lumineuse… Les effets sont connus mais peu ou pas quantifiés.

Depuis 2011, Noé œuvre à une meilleure prise en compte de la biodiversité nocturne dans les stratégies nationales et locales, notamment en encourageant une réduction de la pollution lumineuse auprès des collectivités territoriales.

Pour cela, nous avons développé une Charte de l’Éclairage Durable qui permet progressivement d’adapter son éclairage et de mobiliser tous les acteurs pour réduire efficacement l’empreinte lumineuse à l’échelle du territoire.

Retrouvez toutes les infos sur http://noe.org/restaurer/programme/les-nuits-de-noe/