Retour aux actualités

Araucarias, ces arbres remarquables menacés de la Côte Oubliée

28 février 2020

Purification de l'eau, puits de carbone, production d'oxygène, d'aliments et même de médicaments, les forêts sont sources de vie pour les êtres vivants. Elles ne cessent pourtant de disparaître à travers le monde en raison des activités humaines, des feux et des espèces envahissantes, et avec elles, les biens et services qu'elles nous procurent.

En 2019, en concertation avec les populations et autorités locales, Noé a réalisé une expédition sur une des dernières zones terrestres préservées du territoire néo-calédonien : la Côte Oubliée.
L’objectif : recenser les peuplements d’Araucarias présents sur le littoral de la Côte Oubliée, et évaluer leur état de santé. La Côte Oubliée abrite en effet 80 % de ces espèces remarquables et emblématiques du patrimoine calédonien. Cependant, de nombreuses menaces pèsent sur elles... Les données collectées permettront ainsi à Noé d’élaborer des plans d’actions pour répondre aux besoin de protection ou de restauration écologique des forêts littorales de la Côte Oubliée.

Grâce à cette mission, ce sont 24 peuplements d’Araucaria luxurians, comptabilisant plus de 5600 individus (Figure 1) et 6 d’A. scopulorum, avec plus de 1200 individus (Figure 2), qui n’avaient encore jamais été recensés, qui ont été identifiés sur la Côte Oubliée.

Localisation des populations d'A. luxurians

Localisation des populations d'A. scopulorum

L’état de conservation de ces peuplements a été évaluée par des experts. Globalement dynamiques et en bonne santé, certains présentent tout de même un grave défaut de régénération naturelle du fait de l’impact des espèces exotiques envahissantes.
L’analyse des résultats en cours va permettre à Noé de proposer des actions de conservation qui seront mises en œuvre en concertation avec les habitants et les autorités locales de cette région exceptionnelle.

Araucaria scopulorum © Emilie Ducouret

Merci à Lou Lurde et Luc Mauduit pour la réalisation de ce reportage, à toute l'équipe terrain pour la réalisation de la mission, et à l'IRD (www.nouvelle-caledonie.ird.fr) pour sa participation !