"Comme l’écrivait Rachel Carson en 1962, le printemps est de plus en plus silencieux. Disparition des oiseaux communs et des insectes pollinisateurs, la grande fête du printemps ne fait plus recette. En effet, la biodiversité connaît aujourd’hui une crise majeure provoquée, non pas par des bouleversements planétaires du climat, mais par l’impact de l’humanité sur les écosystèmes. " Lire la suite

Arnaud Greth

Président de Noé