Parcs de Noé

Noé souhaite déployer un programme de délégation de gestion des AP en Afrique francophone répondant aux enjeux de sauvegarde de la biodiversité, de préservation de l’environnement, de développement local et de sécurité des populations. C’est l’objectif du programme « Parcs de Noé » !

Le programme « Parcs de Noé »,un modèle innovant de gestion des Aires Protégées en Afrique francophone

Une situation alarmante de la faune sauvage et des aires protégées dans de nombreux pays africains

De nombreuses études scientifiques montrent le déclin rapide de la grande faune (éléphants[1], grands carnivores, rhinocéros, etc.) et de la biodiversité africaine. Vu l’évolution démographique du continent[2] et les pressions croissantes sur les ressources naturelles, seules les Aires Protégées (AP), sanctuaires de la biodiversité, représentent un espoir véritable de sauver la grande faune africaine dans les décennies à venir. Mais aujourd’hui, les politiques publiques de gestion et de soutien des AP sont globalement un échec, en particulier en Afrique francophone, et ce pour de multiples raisons (inadaptation des modèles de gestion et des cycles de projets, mauvaise gouvernance et corruption, manque de capacités techniques, financements inadaptés et discontinus, absence de légitimité des AP, implication faible des communautés locales, etc.).

La délégation de gestion, une solution adaptée à des contextes dégradés

En réponse à l’échec des politiques publiques de gestion des AP, autorités nationales, bailleurs de fonds et ONG développent des modèles de partenariat public-privé pour une gestion sur le long-terme de certains espaces protégés. Ces délégations de gestion accordées à des ONG internationales anglophones, définies en concertation avec les autorités nationales, se développent en Afrique et ont de bons résultats opérationnels. Noé, en se rapprochant de African Parks Network (APN), ONG leader dans ce domaine, souhaite déployer un programme de délégation de gestion des AP en Afrique francophone répondant aux enjeux de sauvegarde de la biodiversité, de préservation de l’environnement, de développement local et de sécurité des populations. C’est l’objectif du programme « Parcs de Noé » !

« Parcs de Noé », un programme ambitieux de gestion des AP en Afrique

Le déploiement de « Parcs de Noé » repose sur un rapprochement structurant entre APN et Noé. En effet, APN possède une expérience unique avec 12 mandats de gestion en cours dans 7 pays, se basant un modèle entrepreneurial conciliant la conservation de la biodiversité et la prise en compte de problématiques socio-économiques et culturelles locales. Un mentorat par APN  auprès des équipes de Noé serait développé pour mettre en place son savoir-faire dans ses différents domaines de compétences (mise en place des infrastructures, lutte anti-braconnage, gestion quotidienne de l’AP, tourisme, etc.).

La Réserve Naturelle de Termit Tin Toumma au Niger, première expérience pilote de gestion d’une AP sous mandat

Noé est impliquée dans la gestion de la Réserve Naturelle de Termit Tin Toumma (RNNTT), arche de Noé saharienne (addax, gazelles, guépard, etc.) depuis 2013 en partenariat avec l’état nigérien et les communautés locales. Suite à cette collaboration réussie, l’état nigérien a accepté le principe de confier un mandat de gestion à Noé pour la RNNTT. Ce projet devrait être aussi soutenu dés 2018, par l’AFD et l’Union Européenne et constituera une première expérience pilote pour Noé.

Un défi à relever par la France

Plus généralement, Noé souhaite faire de son programme « Parcs de Noé » une vitrine innovante de l’expertise française à travers un nouveau modèle de gestion des AP en Afrique francophone, adapté aux défis environnementaux, de dévelopement local et de sécurité de certaines régions d’Afrique francophone.

[1] E.g Great Elephant Census 2016 – A Paul G. Allen project

[2] http://www.lemonde.fr/afrique/article/2017/09/20/la-population-de-l-afrique-va-t-elle-quadrupler-d-ici-la-fin-du-siecle_5188260_3212.html