© Antoine Boureau / Biosphoto

le Cacao sous ombrage, pilier du développement dans le Woleu-Ntem (GABON)

Type de mission

© Michel Gunther / Biosphoto
Afin de lutter contre la déforestation et la pauvreté, le projet vise à améliorer la productivité des exploitations de cacao villageoises, mais surtout à encourager la pratique de l’agroforesterie pour une production de qualité, durable et sans déforestation. 

Le cacao sous ombrage étant reconnu pour sa qualité supérieure, cela permettra aux producteurs d’accéder à un marché fiable et rentable.

Le projet permettra également d’étudier les produits forestiers non ligneux commercialisables et disponibles dans la zone pour diversifier et augmenter les revenus de la population locale et procurer une plus-value économique aux arbres emblématiques.

CONTEXTE ET AMBITIONS

Le projet est mis en œuvre dans la province du Woleu-Ntem, localité la plus impactée par l’exploitation forestière et où l’on retrouve encore les anciennes plantations cacaoyères. 

La province du Woleu-Ntem se situe au nord du Gabon où l’exode rural a considérablement réduit la densité de la population active. Au sein de ce territoire occupé par la forêt équatoriale où se côtoient les communautés locales et les peuples autochtones se trouve le Parc National de Minkébé, une vaste aire protégée de 8 000 km2.

Si le développement de la culture cacaoyère dans les années 70 a permis à de nombreuses familles de s’affirmer socialement et économiquement, aujourd’hui cette culture stagne voire décline dans la région. Les nouvelles politiques du gouvernement, orientées vers l’exploitation des ressources naturelles telles que le bois, ont dévalorisé l’agriculture. Un grand nombre d'agriculteurs ont ainsi délaissé l’activité cacaoyère dans la province, bien que certains persévèrent malgré les difficultés rencontrées.

Dans cette province, les conditions agro-climatiques sont propices à la culture du cacao, et le retour d’une demande mondiale forte en cacao est une aubaine pour les communautés forestières. 

C’est aussi un important challenge pour les producteurs. Ils doivent relancer leur productivité tout en :
  • réduisant leur pression sur les forêts et écosystèmes
  • augmentant la productivité et la qualité des fèves
  • vendant les fèves à la Caisse de Stabilisation et de Péréquation (CAISTAB) qui collecte le cacao à crédit et accuse un retard considérable avant de s’acquitter de sa dette
  • diversifiant leurs sources de revenus. 

ACTIVITés et impacts

En appui à notre partenaire local Brainforest, les objectifs spécifiques du projet sont les suivants :
 
  • Améliorer la productivité par la réhabilitation de 50 ha d’anciennes plantations

  • Promouvoir une production rentable et de qualité (5 tonnes / an) par la fourniture d’équipements et d’un matériel végétal et par le renforcement de capacités de 30 producteurs sur les bonnes pratiques agricoles

  • Structurer les producteurs en les regroupant en 1 coopérative agricole et en les formant sur la gestion, la commercialisation et le marketing

  • Plaider pour changer le modèle de commercialisation du cacao au Gabon pour assurer aux producteurs un paiement ‘bord champs’ de leurs cacaos avec un premium zéro déforestation. Analyser les produits forestiers non ligneux qui peuvent être développés par la population locale pour diversifier leurs sources de revenu.  


Nos outils et ressources


partenaires

  • Fondation maisons du monde
    Créée fin 2015, la Fondation Maisons du Monde est engagée en faveur de la protection des forêts et de leur biodiversité.

    La fondation soutient 3 axes complémentaires en faveur des forêts : préserver les forêts, revaloriser le bois et mobiliser pour l’environnement.

    FONDATION EUROFINS
    La fondation Eurofins soutient des initiatives en résonance avec ses objectifs principaux : protéger l’environnement, améliorer la nutrition et la santé, supporter les populations en difficulté des pays où Eurofins est implanté.La fondation Eurofins soutient des organisations non gouvernementales, mais aussi des travaux de recherche et des start-ups engagées dans la poursuite de ces objectifs, dans le monde entier.

    https://www.eurofins.com/eurofins-foundation/

Contact

contactez-nous pour :
Obtenir plus d'informations et soutenir nos projets (mécénat de compétences, achat de produits pro-biodiversité, partenariats, etc.)
mariana odru
Responsable Filières Afrique Centrale

ces programmes peuvent aussi vous intéresser

PRODUITS BIOLOGIQUES ET NATURELS (CAMEROUN)
Mettre en lien la conservation de la biodiversité et le développement économique des populations vivants autour de la Réserve de biosphère du Dja et du Parc national de la Bénoué au Cameroun est l’ambition de ce programme BIONAT. 
L'une des ambitions des Prairies de Noé est de restaurer des zones de refuge, de reproduction et d'alimentation en faveur des insectes pollinisateurs et de l'ensemble de la biodiversité prairiale. Ce programme répond aussi à fort besoin d'amélioration des connaissances sur les pollinisateurs sauvages.
SAUVER LE MOABI ET LE KEVAZINGO
Le Moabi et le Kévazingo sont des essences sacrées pour les communautés locales qui l’utilisent à des fins médicinales et spirituelles. Mais ce sont aussi des essences très recherchées sur le marché international pour leur bois. L’exploitation illégale présente un véritable risque pour la survie de ces deux espèces.
L’Opération papillons est un observatoire de sciences participatives lancé en 2006 et porté par Noé et le Muséum national d’Histoire naturelle. Il propose à tout un chacun, néophytes comme naturalistes confirmés, de recenser et compter les papillons de jour de son jardin, balcon ou parc public en vue d'améliorer la connaissance et la recherche scientifiques.
Dernières actualités