Retour aux actualités

Un nouveau refuge pour le Callitris sulcata au Parc Provincial de la Rivière Bleue

18 mai 2018

Depuis 2011, Noé, avec le soutien de l’Institut Agronomique néo-Calédonien (IAC), et en concertation avec le Comité de Gestion environnemental du District de Borendy et les tribus, ont développé et mis en œuvre un plan d’action pour la conservation du Callitris sulcata, ou Sapin de la Comboui, conifère endémique de la Province Sud et emblématique de la région de Thio.

En 2016 trois pépinières gérées par les tribus ont été créées pour la conservation du Callitris sulcata : les plants produits dans les pépinières ont vocation à être réintroduits en milieu naturel pour renforcer les peuplements de la Vallée de la Comboui, une priorité pour Noé et les habitants de Borendy. Une première journée de plantation de 75 plants (50 produits par l’IAC et 25 en provenance des pépinières communautaires) a eu lieu le 10 avril dernier grâce à la mobilisation des populations locales. Il s’agit de la première action de de réintroduction de cet arbre dans son milieu naturel sur le territoire ! Pour regarder la vidéo cliquez ici !

Cependant, face à la récurrence des feux de brousse, à la forte érosion des sols et à la dégradation du milieu par les cerfs et les cochons dans cette région, Noé, l’IAC et le Parc Provincial de la Rivière Bleue (PPRB), s’interrogent aujourd’hui sur l’intérêt et la faisabilité de conserver également le Sapin de la Comboui « ex-situ », c’est-à-dire en installant des peuplements dans des secteurs propices à son développement, en dehors de son milieu naturel, et plus particulièrement au sein du PPRB, situé au sud de la Grande Terre. Au sein du parc, le Callitris sulcata bénéficierait d’une meilleure protection grâce notamment au travail de prévention des feux et d’éradication des nuisibles mené par les équipes du Parc.

C’est dans ce contexte que le 23 avril 2018, à l’occasion du déplacement de la Responsable du Pôle Outre-mer en Nouvelle-Calédonie, une visite a été organisée au PPRB dans l’objectif d’échanger avec le Directeur, M. Joseph Manauté sur la faisabilité de ce projet. Cette visite a par ailleurs été l’occasion d’étoffer la collection de l’Arboretum de Ouénarou, dont la vocation première est l’exposition des conifères néo-calédoniens et des Araucariacées régionaux. Ainsi, une plantation évènementielle de 4 plants de Callitris sulcata d’origine de la vallée de la Tontouta (une sous-population différente de Callitris sulcata) fournis par l’IAC a eu lieu cette journée en présence d’élus et de représentants de la Province Sud, de l’IAC, du PPRB, de Noé et de différents médias locaux !

En effet, réglementairement, les vocations du PPRB sont de concilier la conservation des espaces, paysages et espèces, avec l’accueil et l’information du public via des aménagements intégrés. Pour ce faire, le PPRB dispose, entre autres, de moyens de surveillance et exerce une présence dissuasive, dispose de moyens de prévention et d’intervention précoce sur feu naissant, et développe deux espaces destinés à l’expositions de deux grands groupes végétaux : l’Arboretum de Ouénarou dédiés aux conifères, et le Palmétum de Bon Secours, dédié aux palmiers néo-calédoniens se développant sur sol ultramafique. Chaque année, des espèces rares et menacées sont également plantées dans différents espaces, soit en enrichissement spécifique, soit à vocation paysagère. (Pour plus d’informations sur le PPRB cliquez ici)

Noé se réjouit de cette première action symbolique qui ouvre la voie à un véritable projet de collaboration avec le PPRB pour la conservation du Callitris sulcata et, potentiellement, d’autres espèces de palmiers et conifères rares et menacées.

https://la1ere.francetvinfo.fr/nouvellecaledonie/sapin-comboui-espece-endemique-menacee-581785.html

Crédits photo une et corps du texte : DENV/Province Sud