Retour aux actualités

Eléphants

Signature d’une convention entre la République du Tchad et Noé en vue d’une délégation de gestion de la Réserve de Faune de Binder-Léré

09 mai 2019

La Réserve de Faune de Binder-Léré (RFBL) située en République du Tchad accueille la troisième plus importante population d'éléphants du pays. Comptant environ 120 éléphants, cette réserve a été exposée à un braconnage intensif ces dernières années avec 93 éléphants abattus en janvier 2013 puis 19 en février 2018.

Suite au massacre de février 2018, le Ministère tchadien de l’Environnement, de l’Eau et de la Pêche (MEEP) a pris des mesures pour renforcer le dispositif de protection de la réserve et des éléphants, notamment avec l’ONG Wings for Conservation (WFC) qui assure une couverture aérienne.  

Toutefois et en vue de pérenniser les efforts de conservation de cette population d’éléphants, le MEEP souhaite mettre en place une délégation de gestion de la RFBL, sur la base du modèle à succès du Parc National de Zakouma dont le mandat de gestion a été confié à African Parks Networks (APN).

Romain - Signature Tchad A gauche : Abdelkerim Haggar SIDICK, Ministre de l'Environnement, de l'Eau et de la Pêche. A droite : Romain BEVILLE, Chargé de mission Parcs de Noé.

Des contacts ont été établis en ce sens avec notre association Noé qui œuvre au Tchad depuis de nombreuses années dans le cadre d’un projet transfrontalier avec le Niger, et qui bénéficie d’un accord de partenariat avec APN. Plusieurs missions de prospection et d’évaluation ont été menées aboutissant à la signature le 26 avril 2019 d’une convention entre le MEEP et Noé ayant pour finalité de préparer la délégation de gestion de la RFBL.

L’un des résultats attendus par les deux parties est de réviser la configuration actuelle de la RFBL et son statut de conservation afin de répondre aux enjeux de protection des éléphants et aux menaces qui pèsent sur cet écosystème soudano-sahélien remarquable.

Cette convention s’inscrit dans le cadre de l’initiative « Parcs de Noé » dont la mission est de contribuer à la gestion durable des aires protégées en Afrique à travers un modèle de délégation de gestion impliquant responsabilité et redevabilité.