Retour aux actualités

Photo de la signature de Noé et du Niger

Signature d’un partenariat avec le Niger pour la 1ère délégation de gestion d’une aire protégée

07 novembre 2018

Le 5 novembre dernier, Noé était présent au Niger (Niamey) pour signer un accord de partenariat avec ce pays d’Afrique francophone en vue de déléguer la gestion de l’aire protégée de la Réserve naturelle nationale de Termit et de Tin-Toumma à l’ONG française. Cette délégation de gestion est la première signée par l’Etat du Niger et également la première mise en œuvre par Noé. Une grande aventure commence !

Photo de la signature entre Noé et le Niger

La Réserve naturelle nationale de Termit et de Tin-Toumma

Cette réserve terrestre, située à l’est du Niger, au paysage et climat désertiques, est la plus grande d’Afrique avec près de 100 000 km² (trois fois plus grande que la Belgique). Elle a naturellement été identifiée par Noé et ses partenaires pour cette première délégation de gestion française en Afrique puisque l’ONG y mène de nombreuses actions de conservation de la biodiversité faunistique depuis 2013.

Termit et Tin-Toumma abrite en effet plusieurs espèces remarquables menacées d’extinction : addax, gazelle dama, guépard saharien, tortue sillonnée, outarde Arabe et de Nubie ainsi que différentes espèces de vautours, pour lesquelles Noé a imaginé et mis en œuvre des programmes de conservation. Des espèces menacées de disparition à cause principalement de la dégradation de leur milieu naturel et des activités humaines.

Guépard saharien

L’histoire de la réserve et celle de Noé sont intimement liées. Carrefour culturel, lieu chargé de culture et de traditions, riche d’une biodiversité unique mais malheureusement menacée, la Réserve naturelle nationale de Termit et de Tin-Toumma a été créée le 6 mars 2012. Depuis ce jour, Noé n’a eu de cesse de soutenir les efforts de l’Etat du Niger, de son Ministère de l’Environnement et des communautés dans la gestion de cet immense territoire.

Cependant, Noé n’intervient pas seulement pour préserver la biodiversité au sein de la Réserve naturelle nationale de Termit et de Tin-Toumma. Les populations nomades et riveraines de la réserve sont elles aussi concernées par la dégradation de leur environnement. Le maintien des conditions de vie de ces populations, de leurs coutumes et de leurs traditions, dépend aussi étroitement de la préservation des ressources naturelles dans un contexte de changement climatique aux conséquences de plus en plus dramatiques. C’est pourquoi au sein de la réserve, Noé s’est aussi toujours attaché à soutenir le développement communautaire par la sécurisation du pastoralisme* ou encore en aidant à la scolarisation des enfants.

Enfants au Niger

La délégation de gestion d’une aire protégée

Les aires protégées sont au cœur des stratégies de conservation de la biodiversité et ont pour objectif la protection à long terme du patrimoine naturel et des ressources biologiques. Cependant de nos jours, dans un contexte où les administrations chargées de la gestion des aires protégées ne possèdent pas les moyens humains, financiers et matériels de gérer l’ensemble des aires protégées sous leur juridiction, les états s’orientent vers une gestion déléguée ou partagée des aires protégées. Des délégations de gestion auprès d’ONG, telle que Noé, se mettent ainsi en place.

Noé s’engage donc avec l’Etat du Niger vers la gestion de l’aire protégée de la Réserve naturelle nationale de Termit et de Tin-Toumma. Cette gestion repose sur un mandat à long terme (20 ans) déléguant à Noé les prérogatives de l’Etat pour la gestion intégrale effective de la réserve ainsi que la responsabilité du financement nécessaire à son bon fonctionnement.

Photo de la signature de Noé avec le Niger

Ce modèle de gestion a déjà prouvé sa pertinence et obtenu des résultats concrets pour la biodiversité notamment avec l’ONG African Parks, désormais partenaire de Noé.

La délégation entre Noé et le Niger financièrement soutenue par l’AFD et l'UE

Noé a déjà obtenu deux premiers financements de l’Agence Française de Développement et de l’Union Européenne pour la gestion de la Réserve naturelle nationale de Termit et de Tin-Toumma.

Ces financements permettront la mise en œuvre effective et rapide de la délégation de gestion sur la réserve, la construction des infrastructures, l’achat des équipements et l’embauche du personnel nécessaire pour assurer la gestion optimale du site.

En accord avec l’Etat du Niger, la délégation de gestion de la réserve a pour objectif de protéger et conserver le patrimoine naturel unique qu’elle abrite, de le placer au centre du développement socio-économique de la région contribuant ainsi au maintien de la biodiversité et améliorant la sécurité de la région au bénéfice des communautés locales et des générations futures.

Noé, conscient de bénéficier de la confiance des plus hautes autorités du Niger et des communautés locales de la réserve, est extrêmement fier et enthousiaste à l’idée de mener à bien cet ambitieux projet !

* Pastoralisme : mode d'élevage extensif pratiqué par des peuples nomades et fondé sur l'exploitation de la végétation naturelle, qu'on rencontre principalement dans les zones steppiques semi-arides.