Retour aux actualités

Conférence de Man and Nature au Ghana

Retour sur la conférence menée par Man & Nature au Ghana

19 juin 2019

Dans le cadre de son programme Man and Nature, l’association Noé a organisé une conférence le 11 juin 2019 sur la "Promotion des filières vertes et des pratiques de conservation menées par les communautés locales". La conférence a pris place au Ghana, en collaboration avec les partenaires locaux du projet EconoBio : A Rocha Ghana, Nature Conservation Research Centre (NCRC), West African Primate Conservation Action (WAPCA), NorthCode et le Centre Suisse de Recherches Scientifiques en Côte d’Ivoire (CSRS).

La conférence visait à atteindre trois objectifs principaux :

  1. Présenter les meilleures pratiques et solutions innovantes qui allient la conservation de la biodiversité et l'amélioration de la croissance économique ;
  2. Partager les retours d’expériences pour mieux comprendre l’impact des filières vertes sur la biodiversité et les moyens de subsistance ;
  3. Favoriser les partenariats entre les différentes parties prenantes.

La conférence a rassemblé plus de 70 participants issus des secteurs public et privé, des universités, des communautés locales, des organisations de la société civile et de la communauté des bailleurs. Elle a permis aux praticiens et groupes de communautés locales qui subissent l’effondrement de la biodiversité de partager les meilleures pratiques qui renforcent la croissance économique verte et la conservation de la biodiversité.

Conférence de Man and Nature au Ghana

Trois questions clés ont été explorées, afin de remettre en question les pratiques actuelles :

  • Comment renforcer les contributions des communautés locales pour la conservation de la biodiversité et le développement de filières vertes ?
  • Comment le développement de filières vertes affecte-t-il la conservation de la biodiversité et les moyens de subsistance des communautés ?
  • Comment pouvons-nous améliorer le soutien externe et renforcer la collaboration avec les communautés locales pour assurer la durabilité des interventions sur le terrain ?

Les interactions ont souligné la nécessité d’adopter une approche intersectorielle de la conservation de la biodiversité et du développement de filières vertes. Les échanges ont fait ressortir qu’il est nécessaire de considérer une variété de critères essentiels dans le développement de ces filières : les connaissances traditionnelles, la rentabilité et durabilité, l’ajout de valeur aux filières existantes, ainsi que leur diversité et qualité. Les interactions ont également mis en évidence la nécessité de mettre en place une structure de gouvernance et des mécanismes financiers solides pour renforcer les actions de conservation communautaires.

Les principaux enseignements tirés de cette conférence apportent les éléments essentiels à nos actions collectives.

Pour plus d'informations, consultez le rapport de la conférence (document en anglais).