Retour aux actualités

Nicolas Hulot

Nicolas Hulot, ministre de la transition écologique et solidaire depuis plus d'un an, quitte le gouvernement

28 août 2018

« Je ne veux pas baisser mon seuil d’exigence. (...) Je ne veux plus m’accommoder de petits pas ». C’est par ces termes explicites que Nicolas Hulot justifie son départ du gouvernement.

Noé prend acte de cette décision lourde de sens : elle montre que l’écologie est encore le parent pauvre de la vision politique de nos gouvernements. Les changements vers la transition écologique, qui devraient être le fil conducteur de notre politique économique et de nos choix sociétaux, ne sont pas à la hauteur des enjeux environnementaux actuels.

Avec le départ de Nicolas Hulot du gouvernement, nous perdons un allié puissant de la biodiversité au sein de l’exécutif. Mais ce départ peut et doit provoquer un réveil des consciences au niveau politique, mais aussi de tous les citoyens et des différentes composantes de la société pour accélérer les indispensables changements de modes de vie vers une société soutenable et solidaire. Car ces changements sont de notre responsabilité à tous.

Comme le rappelle Arnaud Greth, Président-fondateur de Noé, « en moins de 20 ans, 30 % des oiseaux communs ont disparu des campagnes françaises et les scientifiques s’accordent sur le fait que d’ici 2080, ce seront 40 à 50 % des espèces animales et végétales qui auront disparu dans le monde ! Sauvegarder la biodiversité n’est pas un luxe ni une option, c’est une nécessité indispensable à la survie de nos sociétés ». L’objectif n’est donc pas de réduire notre impact sur la nature, mais bien de restaurer le bon fonctionnement du vivant.

C’est pourquoi Noé agit depuis toujours pour permettre à tout un chacun de se mobiliser pour préserver et restaurer la biodiversité dont nous dépendons tous au quotidien.