Retour aux actualités

Mobilisons-nous pour l'avenir de l'agriculture !

25 avril 2017

Dans 1 semaine se clôturera la consultation publique lancée par la Commission Européenne concernant l’avenir de la Politique Agricole Commune (PAC). Nous vous invitons à y répondre afin de vous mobiliser, avec nous, pour une PAC qui respecte les hommes et la nature.

La Politique Agricole Commune est la plus ancienne et l’une des plus importantes politiques communes de l’Union Européenne en termes budgétaires. Mise en place dès 1962 pour nourrir les populations suite à la Seconde Guerre Mondiale, elle a effectivement permis d’augmenter colossalement la production agricole. Mais ce fut au prix d’une intensification et d’une industrialisation de notre système agroalimentaire qui aujourd‘hui nuit à notre environnement, à notre santé et ne parvient pas à faire vivre dignement bon nombre d’agriculteurs. Prix bas, surproduction, concentration des aides dans les plus grosses exploitations… sont autant d’éléments à l’origine des problématiques actuelles, qui n’ont pu être résolus au cours des réformes successives. La dernière en date (2013) visait une PAC plus verte, plus juste et plus simple. Des exigences qui ont finalement été revues au plus bas à l’issue des habituelles longues négociations politiques au cours desquelles chaque Etat membre défend ses intérêts particuliers.

Depuis, le contexte a considérablement évolué, notamment avec deux accords internationaux qui renforcent depuis 2015 les objectifs de l’UE en termes de développement durable : l’Accord de Paris pour Climat et les 17 Objectifs pour le développement durable des Nations Unies. La PAC peut-elle effectivement relever les défis liés au changement climatique, à la gestion durable des ressources, à une consommation responsable ? C’est pour y contribuer que la Commission Européenne a lancé cette grande consultation. Nous avons donc aujourd’hui une énorme opportunité pour faire savoir notre volonté d’une PAC au service d’une agriculture et d’un système alimentaire qui préservent notre environnement, les ressources naturelles et la biodiversité.

C’est dans ce sens que Noé a rejoint le collectif « Living Land » ; un collectif qui, face un système agroalimentaire détraqué, demande une PAC réellement juste, écologiquement viable, saine et globalement responsable. Les défis de notre agriculture sont nombreux et celui de la préservation de la biodiversité terrestre, dont elle est la principale cause de dégradation, se place pour nous en premier lieu. Telle qu’elle est conduite actuellement, la PAC est construite dans un objectif de compétitivité de notre agriculture sur les marchés internationaux et favorise donc toujours plus l’intensification. A travers des subventions conditionnées à la surface agricole des exploitations, elle finance donc de fait les grandes structures plutôt que celles qui protègent le mieux les milieux et notre santé et qui devraient être soutenues pour ces services qu’elles nous rendent ! Il est essentiel que l’environnement et la santé retrouvent toute leur place dans les négociations autour de la PAC. Nous avons la chance d’avoir des règles communes qui dépassent nos frontières, nous devons y voir une opportunité de nous tirer vers le haut les uns et les autres !

Nous vous encourageons donc à répondre à la consultation avant le 2 mai. Pour cela 2 options :

- Répondez individuellement à la consultation en ligne,si vous le souhaitez en vous inspirant des réponses recommandées par Living Land.

- Ou signez cette page pour soutenir Living Land après avoir vérifié que vous êtes d’accord avec les 5 principales questions et réponses suggérées (voir sur le site de Noé).

Noé continuera à travers ses programmes de terrain et ses campagnes de plaidoyer à destination des décideurs, à promouvoir une agriculture durable, saine, favorable à la préservation de notre environnement et valorisante pour les agriculteurs qui en vivent !

http://noe.org/restaurer/programme/les-prairies-de-noe/