Retour aux actualités

Les harceleurs ne sont pas une espèce menacée !

09 mars 2018

On ne compte plus les études publiées et les appels lancés par la communauté scientifique pour alerter sur l’érosion massive de la biodiversité engendrée par l’activité humaine : disparition des insectes, effondrement des populations d’oiseaux communs, appauvrissement des sols…

Dans ce contexte où une transition écologique de notre société est impérative et urgente, il est nécessaire de recréer le lien affectif entre l’Humain et la Nature afin d’amorcer un éveil des consciences et un changement des comportements. Favoriser cette reconnexion est l’une des missions de Noé, notamment à travers ses programmes de sciences participatives (lien ci-contre).

 

Lundi 5 mars 2018, une campagne de communication a été lancée dans tout le réseau de transports en commun d’Île-de-France pour sensibiliser les utilisateurs à la lutte contre le harcèlement sexuel. L’objectif est de libérer la parole des victimes et des témoins confrontés au harcèlement et Noé salue sans réserve cette initiative.

 

Cependant, le parti pris de représenter ces harceleurs sous l’apparence de 3 animaux emblématiques et eux-mêmes persécutés par le pire des prédateurs, l’Homme, est particulièrement critiquable.

En effet, 3 affiches différentes représentent le « harceleur-prédateur » sous la forme d’un requin blanc, d’un ours ou d’un loup. Il semble tout à fait ahurissant pour l’association Noé qu’en France, en 2018 et dans le contexte précédemment évoqué, le choix ait été fait d’assimiler la biodiversité à un prédateur prétendument agressif pour l’Homme quand on sait à quel point la réalité est à l’exact opposé.

Ce choix est encore plus effarant quand on sait que ces 3 espèces sont menacées et malgré elles, sujettes aux débats enflammés dont chacun a connaissance.

Ce genre de campagne entretient les stéréotypes et les peurs collectives issus d’un autre temps et entrave la prise de conscience de notre société ainsi que le message de reconnexion de l’Humain à la Nature porté par Noé et beaucoup d’autres associations.

 

Noé œuvre depuis 2001 à restaurer le lien Homme-Nature. Retrouvez les observatoires de Noé pour (re)découvrir la biodiversité ordinaire sur notre site : noe.org et participez à sa restauration en vous engageant en faveur de la biodiversité grâce à nos différents programmes !

Crédit photo : Biosphoto