Retour aux actualités

Les députés inscrivent climat et biodiversité à l’article  premier de la Constitution

29 juin 2018

Si cela paraissait difficile il y a encore quelques semaines, les députés ont inscrit le 27 juin dernier, la préservation de l’environnement, dont la protection de la biodiversité et l’action contre le réchauffement climatique, dans l’article premier de la Constitution lors de l’examen du projet de loi constitutionnelle.

« La France agit pour la préservation de l’environnement et de la diversité biologique et contre les changements climatiques ». Ainsi pourrait s’écrire l’article premier, sous réserve que l’amendement soit adopté lors de son examen à l’Assemblée à partir du 10 juillet.

Cette reconnaissance de l’enjeu environnemental est une victoire pour Nicolas Hulot, et plus largement pour tous les acteurs de la préservation de l’environnement. Le 20 juin, le ministre de la transition écologique et solidaire s’était félicité de la volonté de l’exécutif de faire figurer « environnement, climat et biodiversité » dans l’article premier de la Constitution, et non dans l’article 34, comme l’avait proposé le premier ministre en avril.

Si beaucoup d’efforts restent à faire en matière de protection de l’environnement, cette inscription en première place de la Constitution est une avancée dont se félicite notre association Noé !

Source : LeMonde.fr