Retour aux actualités

Les chauves-souris, victimes des parois lisses de nos immeubles

06 octobre 2017

La France compte 34 espèces de chauves-souris. Ces sympathiques mammifères, les seuls à pouvoir voler, nous rendent d’innombrables services au jardin, à commencer par la chasse aux moustiques !

Si nous avons la joie de les retrouver à la campagne comme à la ville ; une étude publiée récemment dans la revue « Science » démontre que nos immeubles peuvent être dangereux pour les chauves-souris. De fait, une expérience basée sur le Grand-murin (Myotis myotis), une espèce de chauve-souris européenne, a mis en scène 21 spécimens dans un tunnel rectangulaire où il y avait été placé au préalable, un obstacle vertical et un autre horizontal. 19 chauves-souris ont ainsi heurté la surface verticale quand aucune n’a frappé celle, horizontale.

Ceci s’explique par la présence dans leur habitat naturel, de surfaces horizontales lisses comme l’eau qu’elles ont l’habitude de survoler et sur lesquelles leurs ultrasons se répercutent.

Au contraire des surfaces verticales à l’instar de nos immeubles et qui sont de véritables pièges sensoriels puisque les chauves-souris ne perçoivent les échos renvoyés par ces obstacles qu’au dernier moment, les heurtant alors de plein fouet.

Vous souhaitez agir pour la préservation des chauves-souris alors rejoignez le réseau des Jardins de Noé !