Retour aux actualités

Le Morio, l'amateur des forêts

21 septembre 2018

Le Morio est un grand papillon qui affectionne particulièrement les milieux humides et qui possède une longévité remarquable : il peut vivre jusqu’à 11 mois, ce qui est plutôt rare pour ces insectes. Son nom latin, Nymphalis antiopa - de nymphe, les divinités associées à la nature, et Antiope, personnage mythologique d’une grande élégance - évoque la beauté de ce papillon. Il appartient à la famille des Nymphalidae, très grande famille de papillons de jour dans laquelle on retrouve également la Petite-Tortue ou le Paon-du-jour.

Ce papillon est facilement reconnaissable. Le dessus des ailes est brun violacé, avec une large bordure crème et une rangée de taches bleues. Cette bande devient blanche au printemps. Le dessous des ailes, plus terne, ne présente pas de taches bleues. Mâle et femelle ont une apparence similaire, même si la femelle est légèrement plus grande.  Son envergure peut atteindre les 7cm.

Cette espèce possède une seule génération, qui peut s’observer de mars à octobre. Les papillons adultes vont ensuite hiverner jusqu’au printemps. Les morios affectionnent particulièrement les forêts et milieux un peu humides. On peut l’observer en France jusqu’à 2000 mètres d’altitude.

Particularité de cette espèce, le morio se nourrit des écoulements de sève sur les blessures d’arbres et apprécie les fruits tombés à l’automne. Il ne butine que rarement les fleurs.

© Gianpiero Ferrari / Biosphoto

La chenille du morio atteint jusqu’à 54mm au dernier stade de développement. Elle est noire, recouverte de petits poils blancs, d’épines noires et possède des taches rouge-orangé sur le dos. Les chenilles de morio se développent en colonies et peuvent dénuder des branches entières des arbres. Ses plantes hôtes sont essentiellement les saules et bouleaux, mais les chenilles peuvent également se nourrir d’ormes et de peupliers.

@ Hectonichus / Wikimedia Commons

Le Morio fait partie des espèces complémentaires de l’Observatoire de la Biodiversité des Jardins. La période de vol de ce papillon s’étendant de mars à octobre, on peut encore l’observer en ce début d’automne.

Cette espèce est également suivie dans le cadre de l’Observatoire de la Biodiversité des Forêts. Si vous l’apercevez lors de vos balades sylvestres, prenez-le en photo et participez à la mission n°1 « Super Morio ! » sur l’application « Mission Forêt avec Noé ». Jusqu’au 30 septembre, en réalisant les missions d’observation sur l’application, vous pouvez participer à notre concours et tenter de remporter l’un des trois lots mis en jeu.

Si ce papillon était plutôt commun aux 18e et 19e siècles, il s’est depuis grandement raréfié et est désormais protégé en Ile-de-France (Arrêté du 22 juillet 1993).

 

Sources & Références :

Guide « Papillons des Jardins, des Prairies et des Champs »

Les papillons de jour d’Ile-de-France et de l’Oise, Doux Y., Gibeaux Ch., 2007

INPN, Inventaire National du Patrimoine Naturel : https://inpn.mnhn.fr