Retour aux actualités

Faut-il nourrir les oiseaux toute l'année ?

05 avril 2018

La semaine dernière, Mathilde a été interpellée par un petit panneau qui s’était glissé innocemment dans les rayons d’une grande surface.

Alors ni une, ni deux, nous avons voulu revenir sur l’éternelle question de circonstance en ce début de saison printanière (officiellement en tout cas…) : faut-il arrêter de nourrir les oiseaux du jardin à la fin de l’hiver ?

La réponse n’est ni un non tonnant ni un oui retentissant, contrairement à l’injonction de ce panneau, subtilement placé devant les sachets de graines de tournesol. Les avis d’experts (les vrais) convergent cependant sur certains éléments :

  • Il est utile de nourrir les oiseaux durant les périodes de froid. Cela permet d’avoir un impact positif car il leur est plus difficile de se nourrir à ce moment là.
  • Il est utile de nourrir les oiseaux au printemps. A cette période, les parents consacrent tout leur temps à chercher de la nourriture, pour eux-mêmes et pour les jeunes. Des mangeoires permettront aux parents de consacrer moins de temps à leur propre alimentation et de mieux veiller sur la nichée.
  • En dehors de ces périodes, il n’est pas utile de nourrir les oiseaux. Si certains avis considèrent qu’il est sans conséquences de nourrir les oiseaux toute l’année, d’autres alertent sur l’impact négatif qu’un nourrissage annuel peut avoir. D’une part, la présence de mangeoire peut provoquer des interactions territoriales violentes pouvant aller jusqu’à, pour certaines espèces, un échec des nichées dû aux intrusions. D’autre part, une mangeoire permanente modifie le comportement alimentaire des oiseaux. Ils ne chassent plus et n’apprennent plus aux jeunes à chasser, et deviennent ainsi dépendant de l’Homme. Que se passe-t-il alors quand l’Homme cesse de les nourrir ?

 

Pour revenir sur le panneau à l’origine de cet article, il nous apparaît important d’apporter quelques précisions basiques à son contenu :

1/ Si vous choisissez de nourrir les oiseaux, prenez garde à ce que vous leur proposez : évitez absolument les graisses animales et les aliments salés. Vous pouvez d’ailleurs très facilement fabriquer vous-même votre boule de graisse à l’aide de graisse végétale (sans huile de palme !) et de graines.

2/ Préférez l’eau de pluie plutôt que l’eau du robinet.

3/ Nourrissez les oiseaux aux moments où ils en ont besoin, c’est à dire en période de froid et pendant la période des nichées.

Pour rappel, voici quelques règles de base à avoir en tête pour nourrir les oiseaux dans son jardin :

  • Si vous les alimentez régulièrement en hiver, les oiseaux vont identifier votre mangeoire et s’y habituer. Il est alors crucial de ne pas arrêter brusquement le remplissage pour ne pas les perturber ! Attendez que les beaux jours reviennent pour diminuer progressivement la dose.
  • La mangeoire ne doit pas être prise à la légère : son emplacement et son entretien sont essentiels pour s’assurer qu’elle ne se transforme pas en buffet pour les prédateurs de nos amis oiseaux (quitte à placer un morceau de grillage sous cette mangeoire) mais également pour éviter de les intoxiquer avec la nourriture que vous leur offrez.
  • N’oubliez pas que les oiseaux ont aussi besoin d’eau pour boire et nettoyer leur plumage, installez-leur un petit point d’eau.

Retrouvez notre article sur le nourrissage des oiseaux et sur les mangeoires au jardin en suivant les liens dans le texte.

Maintenant que vous savez tout (ou presque), profitez-en pour découvrir la charte des « Maisons de Noé », dont l’un des gestes invite à accueillir et respecter la faune locale !