Retour aux actualités

En Nouvelle-Calédonie, la pépinière de Jozip est prête à se relancer dans la culture de plantes endémiques !

18 septembre 2018

En 2014, le projet de conservation du Palmier de Lifou (Cyphophoenix nucele) mené par Noé s’est concrétisé par la création d‘une pépinière au sein de la tribu de Jozip, sur les terres de la famille Wéjiéme. Avec le soutien de Noé, la Province des Îles Loyauté et l’entreprise Takone, plusieurs membres de la tribu ont été formés aux techniques de récolte, de constitution de substrat, ou encore de repiquage et d’entretien des plants de palmier.

Les objectifs définis alors étaient de produire des plants de C. nucele à des fins de conservation mais aussi commerciale : une partie des plants produits seraient réimplantés en forêt afin d’assurer la conservation de l’espèce dans son milieu, le reste pouvant être vendu aux particuliers ou à la collectivité pour des chantiers d’aménagement d’espaces verts. Le Palmier de Lifou est en effet très apprécié comme plante d’ornement et est un des rares palmiers endémiques du territoire à se cultiver facilement. La vente de plants devait ainsi permettre à l’association gestionnaire de la pépinière de percevoir des revenus, garantissant son fonctionnement sur le long terme.

Le 27 août dernier, l’équipe de Noé, accompagnée par un expert botaniste, lui-même pépiniériste, et la famille Wéjiéme se sont attelés à remettre la pépinière en état de marche (celle-ci ayant été endommagée lors du passage de deux cyclones en 2017) : élagage des arbres, fixation et réparation de l’ombrière, et installation d’un système d’arrosage automatique !

La famille est désormais prête à se relancer dans la production de palmiers, mais aussi de ces petites plantes qui suscitent l’intérêt de nombreux botanistes et passionnés à travers le monde : les orchidées. Ainsi, à travers la mise en culture de plantes endémiques de la forêt humide, cette pépinière a vocation à devenir un outil pédagogique, touristique et scientifique.

Il n’existe en effet aucune pépinière mettant à l’honneur les orchidées endémiques du territoire ! la plupart des orchidées étant protégées par les Codes de l’Environnement, l’objectif de les mettre en pépinière n’est pas commercial mais bien de créer une petite collection à but pédagogique, afin de sensibiliser les habitants et les touristes à la beauté et à la valeur patrimoniale de ces espèces et du milieu qui les abrite.

Une demande d’autorisation sera adressée par Noé à la Province des Îles, partenaire historique du projet de conservation du C. nucele, pour la collecte de quelques spécimens d’orchidées.

Et pour découvrir les arbres forestiers et les secrets des plantes traditionnelles et médicinales kanak, n’hésitez pas à réaliser une excursion en forêt sur le sentier botanique de Jozip !