Retour aux actualités

Noé relâche 5 gazelles dorcas dans la Réserve Naturelle Nationale de Termit et Tin-Toumma (Niger)

17 avril 2020

Dans le cadre de la gestion de la Réserve Naturelle Nationale de Termit et Tin-Toumma (RNNTT), Noé collabore étroitement avec les services de l’Etat du Niger et notamment les Directions régionales de l’environnement, ce qui a permis la saisie de 5 gazelles dorcas vivantes qui étaient destinées au trafic d’animaux vivants.

Revendue 600 000 Francs CFA (par individu) à Niamey à l’heure actuelle, le trafic de cette espèce ne faiblit pas. La gazelle dorcas est capturée pour être revendue principalement comme animal d’ornement dans les jardins de villas au Niger et dans la sous-région.

Chaque saisie d’un animal vivant sur le terrain permet de le relâcher directement. Malheureusement, les gazelles peuvent être saisies hors des frontières de la RNNTT. Chaque nouvelle mission sur le terrain est alors l’occasion de relâcher les animaux capturés.

C’est ainsi que fin mars, 5 gazelles dorcas ont été relâchées au sein de la RNNTT en étroite collaboration avec la Direction Départementale de l’Environnement de Tânout.

Gazelles dorcas transportées pour être relâchées.

Gazelles dorcas avant d'être relâchées, accompagnées de l'équipe assurant leur transport et relâchement.

La lutte contre le trafic de cette espèce est l’une des priorités de la délégation de gestion qu'assure notre association Noé sur ce territoire, avec un dispositif de lutte contre le braconnage renforcé sur le terrain mais également une étroite collaboration avec les autorités nigériennes pour lutter contre ce trafic à une plus large échelle.