Retour aux actualités

Agir au Tchad pour conserver la faune sahélo-saharienne

27 juin 2016

Dans le cadre de l’élargissement de notre projet Réserve naturelle de Termit Tin-Toumma Niger, notre partenaire, le Sahara Conservation Fund, a mené la première mission de suivi écologique au sein de la Réserve de Faune de Ouadi-Rimé Oudia-Achim (RFOROA) au Tchad avec l’aide de la Direction de la Conservation de la Faune et des Aires Protégées.

Cette première mission a permis d’identifier les enjeux de conservation de la faune au sein de cette aire protégée. Située au centre du Tchad et étendue sur plus de 78 000km2, la réserve présente d’importants enjeux de préservation et de gestion. Elle forme avec la région du Manga-Eguey au Tchad et la Réserve Naturelle de Termit et Tin-Toumma au Niger une continuité écologique où la faune sahélo-saharienne peut migrer librement.

La RFOROA est composée de plusieurs écosystèmes avec peu de reliefs et des oueds abritant une riche végétation. On y trouve également un pastoralisme développé avec de grands troupeaux de chameaux. La faune y est présente en abondance. : en 4 jours de terrain sur la zone des gazelles, 812 gazelles dorcas ont été comptabilisées. Des gazelles Dama et des outardes ont également été observées .Cette Réserve est notamment le site de réintroduction en milieu naturel des Oryx.

Seulement cette richesse faunistique est menacée par la dégradation de ses habitats. Les coupes de bois illégales pour bois de chauffe, le développement du pastoralisme avec surpâturage et l’évolution d’une agriculture non-raisonnée dans les oueds participent effectivement à la disparition du couvert végétal.

Notons également que la bande sahélo-saharienne est particulièrement sensible à des épisodes de sécheresse, et que, de ce fait, le couvert végétal est primordial aussi bien pour la faune (sauvage et domestique) que pour l’homme. Cet état des lieux orientera donc nos actions prioritaires à mener au Tchad.