Retour aux actualités

Assises nationales de la biodiversité

Noé mobilisé pour les Assises Nationales de la Biodiversité

27 juin 2019

La 9ème édition des Assises Nationales de la Biodiversité s'est tenue du 19 au 21 juin dernier à Massy. Co-organisées par les Ecomaires, IdéalConnaissance et l’Agence Française pour la Biodiversité, ces Assises ont pour vocation de réunir tous les acteurs de la biodiversité et favoriser les échanges entre eux. Noé était présent pendant les 2 jours de congrès afin d'assister aux plénières et intervenir dans des ateliers.

Les sujets prégnants tels que l’agriculture, la pollution lumineuse et la biodiversité dans les territoires sont autant de sujets qui ont été abordés lors des différentes sessions des Assises, et sur lesquels l’équipe de Noé a pu apporter ses compétences.

Des ateliers animés par Noé

Agriculture & alimentation

Des initiatives pour accompagner le changement vers une agriculture durable et pour prendre en compte la biodiversité ont été présentées lors de l’atelier « Agroécologie et alimentation durable : du concept à la réalité » animé par Pauline Lavoisy, chargée de programme Agriculture et Alimentation chez Noé.

L’association Pour une Agriculture du Vivant, l’INRA et le Parc Naturel Régional des Caps et Marais d’Opale ont présenté leurs actions et les défis qu’ils rencontrent sur le terrain. Les débats ont été menés de sorte à ce que les participants comprennent tout d’abord ce qu’est l’agroécologie dans nos champs, puis les discussions se sont orientées vers les freins qu’il faudrait lever dans notre système alimentaire pour son développement.

Les techniques mobilisant la biodiversité cultivée (à travers des mélanges de différentes variétés de blé dans une même parcelle ou des semences paysannes sélectionnées par exemple) ont aussi été présentées. L’intervenante a partagé les raisons qui selon elle, facilitent ou non le déploiement de ces techniques au travers de la réglementation ou des dispositifs de financements publics.

Enfin, les participants ont pu questionner Noé et les autres intervenants sur les transformations nécessaires pour accompagner les agriculteurs vers un changement accéléré des pratiques.

Pollution lumineuse & éclairage durable

Lors de l’atelier « Un enjeu émergent : la Trame Noire pour lutter contre la pollution lumineuse » animé par Romain Sordello de l’Agence Française pour la Biodiversité, par Caroline Vickridge de Noé et par Rémy Osello de B&L Evolution (partenaire de Noé), la nouvelle Charte de l’Éclairage Durable a été présentée. Elle y détaille les engagements (mis à jour) pour mieux accompagner les collectivités dans la réduction de la pollution lumineuse sur leurs territoires.

La pertinence de la Trame Noire et son déploiement par les collectivités ont été débattus sur des questions de fond concernant notamment les moyens existants pour la mettre en oeuvre. Les remarques des participants étaient riches et variées, et ont permis de mobiliser tous les intervenants dont les profils étaient complémentaires (monde associatif, bureaux d’études et collectivité engagée pratiquant l’extinction).

Révélation des "Territoires engagés pour la nature"

Les 65 collectivités reconnues "Territoires engagés pour la nature" (initiative du Ministère de la Transition écologique et solidaire et de Régions de France qui vise à faire émerger, reconnaître et valoriser des projets de territoire en faveur de la protection et la restauration de la biodiversité) ont aussi été révélés à cette occasion.

Noé est partenaire des "Territoires engagés pour la nature" depuis 2018 et accompagne les acteurs du territoire dans l’amélioration de leurs pratiques et surtout dans la mobilisation de toutes les parties prenantes, au travers de ses programmes et de son expérience avec les collectivités.

La Secrétaire Générale de Noé, Valérie Collin, s’est d’ailleurs exprimée lors de la plénière de clôture pour parler des engagements de Noé, des moyens mis en œuvre pour favoriser la concertation d’acteurs autour de projets cohérents et des ambitions de mobilisations attendues, notamment dans le cadre du Congrès Mondial de l’UICN en juin 2020 à Marseille.