Palmiers & Conifères : espèces emblématiques de la Nouvelle-Calédonie

L'Outre-Mer abrite 80% de la biodiversité française. L'originalité de la flore et de la faune de Nouvelle-Calédonie, pas plus grande que trois départements français, est du même ordre que celle de toute l'Europe continentale.

La Nouvelle-Calédonie, un paradis à protéger

La richesse de la biodiversité en Nouvelle-Calédonie est telle que le territoire a été désigné comme un hotspot de biodiversité. La conservation du patrimoine naturel de cette collectivité d’outre-mer est aujourd’hui un enjeu majeur pour les institutions nationales et internationales.

La Nouvelle-Calédonie ayant connu une histoire géologique particulière, née du supercontinent Gondwana et de submersions totales, il en résulte des sols riches en minerais (sols ultramafiques), sur lesquels une flore originale et unique au monde a évolué. Avec 74 % de plantes endémiques, la Nouvelle-Calédonie se classe au 3ème rang mondial pour l'endémisme de sa flore (68% ne se retrouvent nulle part ailleurs sur la planète).

Crédit photo : Bios_1925092

Cependant, la forêt humide de Nouvelle-Calédonie ne recouvre plus que 25% de sa surface originelle. Elle constitue pourtant un patrimoine naturel exceptionnel avec un taux d'endémisme végétal de 83 %. Les principales causes de disparition des forêts humides en Nouvelle-Calédonie sont : les feux de brousse, les activités minières (la Nouvelle-Calédonie est le 4ème producteur de nickel au monde), les espèces envahissantes (3ème cause d’érosion de la biodiversité dans le monde), les collectionneurs, l’érosion et la fragmentation des habitats.

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer