Un corridor écologique pour la faune

 

En 2017 :

Actions de conservation :

  • Le suivi systématique de la faune de la RNNTT avec 6 missions de suivi écologique, spécifiques aux espèces suivantes: l'addax, le vautour oricou, le guépard du Sahara, la gazelle dama, l'outarde arabe et de nubie, ainsi que le suivi des mares intra-montagneuses ;
  • Une étude d'analyse d'images satellitaires corrélant la diminution des observations de la faune sauvage dans la RNNTT et l'augmentation des activités pétrolières dans cette dernière entre 2006 et 2015 ;
  • Organisation de patrouilles de surveillance communautaire avec 7 agents communautaires: 200 jours de patrouille dans la RNNTT, collecte de données sur la faune sauvage, renseignement sur le braconnage menant à l'arrestation de 5 braconniers, 1640 personnes issues des campements nomades sensibilisées ;
  • Mise en place d'une opération pilote de surveillance communautaire dans la RFOROA avec le recrutement de deux agents communautaires ;
  • Réalisation d'un plan d'action régional de conservation de l'addax et de la gazelle dama au Niger et au Tchad ;
  • Soutien à la lutte anti-braconnage au Niger : 4 missions financées par Noé, soutien logistique, 5 braconniers arrêtés, véhicules et armes saisis, abandon du principe de revente de la faune sauvage saisie par l'Etat, réintroduction de 13 gazelles dorcas dans la RNNTT ;
  • Soutien à la lutte anti-braconnage au Tchad dans la RFOROA avec l'équipement des services déconcentrés de l'Etat en équipement, nourriture, eau et carburant afin de mener à bien les missions de lutte anti-braconnage programmées en 2017 ;
  • Visite de la RNNTT par les autorités nigériennes (Ministre de l'Intérieur et Ministre de l'Environnement) pour la première fois et concertation avec les communautés locales et les autorités coutumières locales.

Actions de gestion et de gouvernance :       

  • Organisation du 1er Comité consultatif de gestion des ressources naturelles de la RNNTT traitant de la lutte anti-braconnage, du trafic, du dispositif de gestion durable adapté à la réserve ;
  • Réalisation du plan d'affaire quinquennal de la RNNTT ;
  • Déploiement d'un dispositif préventif de lutte contre les feux de brousse dans la RFOROA au Tchad, impliquant 3 ONG (Noé, Sahara Conservation Fund, Zoological Society of London) et deux ministère tchadiens (Ministère de l'Environnement et des Pêches, Ministère de l'Agriculture), 200 km de pare-feu labourés, formalisation d'un cadre durable de collaboration pour la lutte contre les feux de brousse ;
  • Signature de deux nouveaux contrats terroirs dans la RNNTT: conventions signées entre les communautés et les autorités définissant les règles d'usage des ressources naturelles en lien avec les enjeux de conservation de la biodiversité et en respect du Plan d'Aménagement et de Gestion de la Réserve ;
  • Création et animation de deux Comités de gestion communautaire des ressources pastorales dans la RNNTT, des comités d'usager, reprenant les codes sociaux et culturels propres aux communautés pastorales.

Soutien au développement des populations :

  • Un puits traditionnel renforcé a été construit au sein de la RNNTT permettant de diminuer le fonçage de puits illégaux dans d'autres zones de la Réserve ;
  • Une campagne de vaccination et de déparasitage du cheptel domestique organisée en saison chaude dans la RNNTT, avec un total de 33 965 animaux traités ;
  • 2 classes ont été construites et équipées, 10 élèves des campements nomades ont été scolarisés au sein de l'Internat de Zinder leur donnant accès à une éducation de qualité et inaccessible pour ces populations isolées en plein désert ;
  • une mission de veille sanitaire et une mission de soins bucco-dentaires ont permis de soigner 1075 personnes.

Impacts de l'exploitation pétrolière :

  • Aucune rencontre avec la China National Petroleum Corporation malgré leur invitation et leur obligation de siéger au Comité consultatif des ressources naturelles de la RNNTT ;
  • Un Memorandum d'Entente signé avec la compagnie Savannah Petroleum afin de financer les actions en faveur des communautés locales ;
  • Demande d'une étude d'impact par les communautés nomades dans la RNNTT suite à l'empoisonnement probable de dromadaires dans les environs du pipeline menant à la raffinerie au sud de la RNNTT.