Un corridor écologique pour la faune

 

C Rabeil SCF

Le projet d'appui à la gestion durable d'aires protégées sahélo-sahariennes au Niger et au Tchad entend répondre à des enjeux qui peuvent différer en fonction des sites.

Pour la Réserve Naturelle Nationale de Termit et Tin-Toumma, 4 enjeux majeurs auxquels le projet devra faire face :

  • la mise en place d’une gestion efficace de la Réserve et l’application de son Plan de gestion ;
  • la mise en place d’une gouvernance locale de la Réserve dans un contexte de décentralisation de la gestion des ressources naturelles ;
  • l’amélioration de l’accès aux services de base des populations locales isolées qui bénéficient peu des interventions de l’Etat ou des programmes de développement ;
  • la récente mise en exploitation du bloc pétrolier d’Agadem en périphérie de la Réserve par la société chinoise, CNPC.

Pour les régions du Manga et de l'Eguey,  frontalières avec la Niger, les enjeux sont différents :

  • L'amélioration de nos connaissances sur les espèces clés de ces régions (addax, gazelles dama, gazelles dorcas, vautours, carnivores), notamment les statuts de conservation, leur distribution et leur interaction avec les communautés de pasteurs et leurs cheptels  ;
  • L'identification des meilleures méthodes de conservation de cette biodiversité et de gestion de leur habitat en impliquant les communautés locales et les services décentralisés de l'Etat du Tchad.

Pour la Réserve de Faune de Ourdi-Rimé Ouadi Achim :

  • l'amélioration de nos connaissances sur la distribution et le statut de conservation de la gazelle Dama pour mettre en place les mesures de conservation prioritaires pour cette espèce en danger critique d'extinction ;
  • La mise en place d'un plan de gestion prenant notamment en considération les enjeux liés à l'exploitation des ressources ligneuses, sources d'ombrage et de couvert végétal renforçant la résilience de ces écosystèmes fragiles face à la désertification.

Afin de répondre au mieux à ces enjeux, le projet s’est donné comme finalité de développer au travers de ces trois sites, un cadre institutionnel de gestion durable d'aires protégées multifonctionnelles, outil de conservation de la biodiversité, de développement communautaire, de démocratisation et de stabilité politique au profit des populations locales.

CNoe Percnoptere

Ainsi le projet répond à 3 objectifs principaux: 

  1. Conserver les dernières populations viables de la mégafaune sahélo-saharienne en stabilisant la population de faune sauvage dans la RNNTT et en améliorant notre connaissance au Tchad du statut de conservation d'espèces clés dans la région frontalière avec le Niger et la Réserve de Faune de Ourdi-Rimé Ouadi-Achim (addax, gazelles dama et dorcas) ;
  1. Contribuer à une gestion efficace des aires protégées sahélo-sahariennes et à leur financement durable, en améliorant les processus de gouvernance, en impliquant les communautés locales et les pouvoirs décentralisés des Etats du Niger et du Tchad, en créant un cadre de concertation avec les acteurs pétrolières pour inciter le financement de la conservation de la biodiversité dans un processus de compensation biodiversité ;
  1. Contribuer à sécuriser les systèmes pastoraux au bénéfice des populations locales et de la biodiversité, avec l'objectif plus spécifique de soutenir le développement communautaire en respectant les enjeux de conservation et de préservation de l'environnement pour favoriser l'appropriation par les communautés locales de ce patrimoine naturel unique.