Après le climat, est venu le temps de la biodiversité !

2015, année de contraste, a été marquée en France par la montée des extrémismes de tout genre mais aussi par l’émergence d’une volonté commune pour sauver la planète des bouleversements climatiques. Drôle de paradoxe, égoïsme et fanatisme contre générosité et solidarité… Cela résume bien le débat contemporain qui gouverne le monde. Plus que jamais, la planète fait le grand écart entre des pulsions de court-terme et une vision de long-terme. Les décisions pour l’environnement, le climat ou la biodiversité reposent évidemment sur la prise en compte d’enjeux à long-terme. A l’inverse, les choix politiques ou économiques répondent souvent à des impératifs de court terme, parfois inavoués (comme satisfaire son électorat en cours d’un mandat pour être réélu, ou verser des dividendes à ses actionnaires). Les choix sociétaux sont souvent écartelés entre ces 2 tendances… Et, nous, citoyens, avons la responsabilité de faire pencher la balance vers des choix d’intérêt général et de long-terme.

Alors soyons optimistes ! Après 2015, placée sous le signe du Climat, 2016 sera sous le signe de la Biodiversité. C’est écrit ! En France, c’est d’abord les 40 ans de la loi de juillet 1976 relative à la Protection de la Nature, loi fondatrice qui a permis une inversion de tendance pour beaucoup d’espèces menacées. Et pour fêter cet anniversaire, la nouvelle loi Biodiversité devrait (enfin) être adoptée. Elle sera accompagnée de la création de l’Agence Française de la Biodiversité, qui devrait apporter de la cohérence (et quelques moyens supplémentaires ?) à nos outils de protection de la nature à l’échelle du territoire.

Et pour Noé ? Evidemment, 2016 s’illustrera par la continuité et l’amplification de nos actions au service de la biodiversité. En France, des programmes sociétaux et partenariaux pour reconnecter l’homme et la nature et restaurer la biodiversité ordinaire, à l’international et dans l’outre-mer français des programmes ambitieux de protection des espèces menacées et d’espaces naturels extraordinaires.

Faisons donc un vœu ! Non, pas une bonne résolution égocentrée (« j’arrête de fumer », « je refais du sport », « je fais un régime », …), mais un vœux altruiste, solidaire, pour la planète et les générations futures ! Et pour qu’il se réalise, il ne faut le dire à personne. Je vais quand même vous chuchoter dans l’oreille mon vœu pour 2016… Je rêve que le monde s’éveille enfin à l’écologie, écarquille les yeux, batte des bras, tape des pieds, pour la planète en le montrant dans des actes concrets du quotidien, et en respectant le monde vivant. Pour cela, nous comptons sur votre soutien fidèle car il s’agit bien de faire des choix pour le long-terme de l’humanité !

Toute l’équipe de Noé vous souhaite une merveilleuse année 2016 ! Noé vous accompagnera en protégeant nos espèces à effet de rêve, indispensables à notre harmonie et à l’équilibre de nos vies.

Avec mes vœux les plus chaleureux, bien sincèrement,

Arnaud Greth, Président